Trêve très fragile à Gaza - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 15 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
16
2018

L’éditorial

Trêve très fragile à Gaza

Mercredi 6 Août 2014
نسخة للطباعة

Enfin un cessez-le-feu à Gaza, accepté cette fois par Israël et le Hamas. Officiellement fixé à 72 heures, ce cessez-le-feu fait taire momentanément les armes et permet à la population de l’enclave dévastée de souffler, mais tiendra-t-il vraiment ?

Les cessez-le-feu entre l’Etat occupant et le mouvement islamiste sont généralement fragiles et les trêves sont de courte durée, souvent violées pour des prétextes fallacieux. 

Pourquoi doit-on déroger maintenant à la règle alors que les racines du mal sont tenaces et qu’Israël renforce sa main mise sur les territoires qu’il s’est appropriés par la force, accélère la colonisation et réduit les propriétaires de la terre à un peuple asservi vivant dans une grande prison à ciel ouvert. Si Israël accepte aujourd’hui la trêve et retire ses troupes au sol, rien ne garantit qu’il ne récidivera pas au moindre prétexte, comme rien ne garantit la cessation des tirs de Katiouchas des fractions palestiniennes, au nom de la lutte pour l’indépendance.

De ce fait, les prochaines négociations entre les belligérants s’annoncent très difficiles et très hypothétiques, tant les positions sont diamétralement opposées. 

Il est illusoire donc de croire à une trêve durable tant qu’Israël agira en Etat hors-la-loi, et se sentira en position de force et au-dessus des lois internationales, au nom du sempiternel prétexte de la survie.

Car qui dira non aujourd’hui à Israël ? Sûrement pas les grandes puissances, complètement acquises à sa logique guerrière et surtout pas la nation arabe, plus affaiblie que jamais et gangrénée pour longtemps par la montée du terrorisme islamiste.

Il ne reste aux Palestiniens que leurs yeux pour pleurer et les tirs de Katiouchas qui font réellement plus de mal aux Palestiniens qu’à Israël. La dernière agression israélienne a fait près de 1900 morts dont au moins 408 enfants et adolescents et causé des dégâts de 4 à 6 milliards de dollars ! 

Lotfi OUENNICHE