Un été record.. Rush des vacanciers algériens à Nabeul- Hammamet   - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Mar.
25
2019

Reportage

Un été record.. Rush des vacanciers algériens à Nabeul- Hammamet  

Mardi 5 Août 2014
نسخة للطباعة
• Un million de touristes algériens attendus en 2014
Un été record.. Rush des vacanciers algériens à Nabeul- Hammamet  

Hammamet, il était 11h00 ce vendredi 1 août. Des  centaines de voitures algériennes commencent à affluer au centre ville. Ces vacanciers semblent rassurés et décidés à passer quelques jours de vacances sur les plages de Hammamet. Certains optent pour la location des villas, d'autres préfèrent passer leur séjour dans des hôtels 4 et 5 étoiles. Mais trouver un lit en cette période estivale est trop difficile. Les hôtels affichent complet. « C’est la saturation. Depuis une semaine nous sommes complets. Le booking s’est nettement amélioré. Les  Algériens ont venus nombreux. Les plages connaissent un rush sans précédent, boosté par les fortes chaleurs qui sévissent depuis quelques jours. Cette situation a même poussé les moins chanceux à élire domicile dans leurs voitures ou à dormir à la belle  étoile le long du littoral » nous dit Hédi un jeune directeur d’hôtel. Ce grand rush a eu un impact sur l’activité commerciale. Ainsi, un restaurateur présent dans la station depuis plusieurs décennies confirme cette tendance qui ne serait donc pas une exception si ce n’est au niveau du calendrier : « Personnellement, je n’avais jamais connu ça ! ». Un autre restaurateur sur la Marina, affiche au compteur de son établissement quelque 240 couverts en deux services… soit très exactement deux fois plus qu’en juillet  », se réjouit-il chiffres en main. A l’évidence, ces derniers jours ont largement permis de rattraper un mois de juillet  poussif, plombé par une crise avec laquelle on nous bassine quotidiennement dans les médias, voire toutes les   minutes sur  nos ondes et nos écrans. Qu’on se le dise : les professionnels du tourisme, chez nous en tout cas, ont largement le sourire. Les Algériens sont là pour booster l’activité touristique. Ils viennent se divertir à Hammamet et profiter du cadre, des infrastructures et de la qualité des services offerts dans la région.  Il suffit de sillonner  les artères de la station  pour voir  ces voitures immatriculées jaunes autour des hôtels, des restos ou des boîtes de nuit. C’était un bon signe nous dit  un agent de voyages. « Espérons que c’est le déclic pour ce marché porteur pour la Tunisie. Nos amis algériens préfèrent venir en Tunisie. Ils sont à une heure de route. Ils sont encouragés par le retour du calme et de la stabilité. Ils y trouvent ce dont ils ont besoin pour bien passer leurs vacances ». . « On a besoin de nos amis algériens  faute de touristes européens. Et comme nous l’a dit Sami Zitouna, agent de voyages « L'enjeu réel consisterait non seulement à renforcer ce volume mais aussi et surtout à fidéliser ce taux d’attraction surtout en hiver où l’Algérien  est tenté par la thalasso et là on a plusieurs commandes ».Il est vrai que  la  Tunisie est une véritable destination de proximité, figurant même comme une référence parmi les destinations proches pour nos voisins algériens.

 Abordable pour toutes les bourses !

 La Tunisie représente la première destination touristique pour le touriste algérien  par rapport aux autres destinations concurrentes comme ( la France- l’Italie-  la Turquie- Dubaï et l’Arabie Saoudite ) Elle n’est pas chère pour la bourse des Algériens qui  payaient ordinairement environ 50.000 DA pour une semaine en Tunisie alors qu’ils  payent le triple, voire plus pour la Turquie.    Plus de 1.5 million d’Algériens  partent en voyage à l’étranger dont 65% se rendent en Tunisie.90% des Algériens accèdent à la Tunisie par voie terrestre. Le flux touristique vers la Tunisie est  saisonnier. La plupart des réservations des Algériens se situe  sur la formule de  «last minutes».La spécificité de tourisme algérien se base sur le caractère familial, notamment les appart-hôtels et les résidences familiales. Les  zones touristiques tunisiennes  les plus fréquentées par les Algériens : Sousse  Nabeul et  Hammamet. 1.604.498 algériens ont visité la Tunisie en 2013 soit une légère augmentation de 5,7% par rapport à 2012. l’Office national du tourisme tunisien (ONTT), Wahida Jaiet, directeur de  l’Office national du tourisme tunisien (ONTT),  en visite à Alger la semaine dernière,  prévoit une augmentation de près de 15% des touristes algériens par rapport à 2013. Un avis partagé par les agences de voyages algériennes. Le  fait notable, c’est le retour des familles.  Il y a deux ans, seuls les jeunes demandaient à partir en Tunisie. Ça commence petit à petit à redevenir comme avant, les familles retrouvent la Tunisie qu’ils ont connue avant : des prix intéressants, de beaux endroits à découvrir, des hôtels propres avec toutes les commodités.  « Je suis un habitué de Nabeul souligne Naceur de Biscra. Je loue chaque été une villa à deux millions. Le cadre est agréable et j’en profite pour m’oxygéner les poumons dans cette belle cité »« Bref, des vacances tranquilles et pas chères nous dit Salem d’Annaba qui vient chaque été à Nabeul pour son ambiance et ses belles plages. Naïma d’Alger   qui loue une semaine en all inclusive chaque été à Hammamet , histoire dit-il de déstresser loin du vacarme et du bruit. C’est mon coin préféré. C’est vrai qu’on paye cher ici notre séjour. Mais les vacances, c’est sacré. C’est pourquoi, je suis tenté  chaque été même si cela me coûte 2 à 3 mille dinars la semaine. Il est vrai que je me prive l’hiver et toute mon économie, je la dépense durant mes dix jours à Hammamet ». Il est vrai que malgré la crise, les estivants  algériens ont du mal à maîtriser leurs désirs. « La tentation est grande car Hammamet continue à séduire ses hôtes malgré sa cherté. Autrement dit, les vacances restent un moment sacré « où on se lâche un peu »nous dit Fethi venu spécialement de Lyon. Il est vrai que malgré la crise, les estivants ont du mal à maîtriser leurs désirs. « La tentation est grande car Hammamet continue à séduire ses hôtes malgré sa cherté. Tout semble complet. Les pizzarias,  gelateries, et  les brasseries tournent à plein régime. Cet exemple en dit long sur les dépenses des Algériens durant l’été malgré la crise et la baisse du pouvoir d’achat. Du côté des boîtes électroniques en plein air,  il est difficile de trouver durant la journée un coin vide. C’est plein surtout le week-end On doit mettre beaucoup de temps pour avoir sa place dans ces espaces  les plus branchés d’Hammamet. « C’est vrai, nous dit Héla, c’est select. L’Algérien aime le confort même au prix fort. Une pizza à 16 ou à 20 dinars, c’est logique étant le cadre agréable et l’accueil personnalisé sinon il y a d’autres coins qui vous servent ces pâtes à cinq dinars ! ».La nuit, c’est une autre ambiance avec la musique  jusqu’à l’aube

Une grande campagne promotionnelle

L'office national du tourisme tunisien ONTT engagera à partir de lundi prochain 4 Aout 2014 une campagne de bienvenue à l'adresse des touristes Algériens.L'annonce a été faite ce matin par Mme Wahida Jaiet Directrice générale de L'ontt. Une campagne qui va se décliner  sur plusieurs axes dont notamment le renforcement des équipes d'accueil au niveau des postes de passage frontaliers de Mallousa et de Babouche qui assurent, à eux seuls plus de 80% des flux algériens. Des espaces d'information seront aménagés sur les sites frontaliers pour orienter les touristes et leur faciliter les conditions de transit vers les villes Tunisiennes. Plus encore on signale qu'un accueil personnalisé au profit des touristes algériens sera assuré, en collaboration avec Tunisair  au niveau des aéroports d'Alger et de Tunis. La même campagne , qui démarrera avec le Pic des arrivées algériennes après le mois de ramadan sera étendue jusqu'à la fin de l'année avec le pic des arrivées prévu en décembre 2014.Il convient de noter qu'après le fléchissement des flux avant le mois de ramadan le marché algérien est désormais mis sur une orbite de relance. Les prévisions , pour le reste de l'année l'annoncent et la situation actuelle semble confirmer cette tendance haussière. En effet du 1er janvier au 20 juillet 2014 plus de 509 000 touristes algériens ont choisi la Tunisie ; soit une évolution de 26% par rapport à la même période de 2013 avec toutefois un écart négatif de 2%  par  rapport à 2010. Les prévisions actuelles portent sur un million de touristes algériens au terme de l'année 2014.L'administration du tourisme est mue par le volonté d'organiser ,au mieux les flux touristiques algériens et de permettre aux touristes algériens d'accéder aux meilleures conditions d'accueil et de séjour ainsi que des tarifs étudiés au cas ou l'option hôtelière est retenue. C'est ce qui a été réaffirmé pat Wahida Jaiet au cours de sa récente visite de travail en Algérie. Ses multiples rencontres avec les professionnels , notamment les agents de voyages opérant sur la Tunisie ont fait ressortir un volonté commune de professionnaliser les approches promotionnelles et commerciales.

Kamel Bouaouina

Mots-clés: