Des sites agricoles à des fins touristiques.. Un riche potentiel encore sous-exploité - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Dec.
12
2019

Créneau

Des sites agricoles à des fins touristiques.. Un riche potentiel encore sous-exploité

Vendredi 1 Août 2014
نسخة للطباعة
Des sites agricoles à des fins touristiques.. Un riche potentiel encore sous-exploité

Le tourisme rural est une forme de tourisme alternatif ayant lieu en milieu rural, notamment chez des agriculteurs (l'activité est qualifiée d'agritourisme, mais est minoritaire), qui fournissent l'hébergement, la restauration ou la visite de la ferme. La Tunisie est propice au tourisme agricole. Elle dispose de plusieurs sites  qui offrent une valeur ajoutée non seulement au produit balnéaire, mais aussi au tourisme d'évasion en pleine nature. Ce tourisme rural ne cesse d'attirer les touristes européens et c'est dans ce cadre que les ministères du Tourisme et de l’Agriculture ont convenu de mettre en œuvre, prochainement, un accord concernant la mise en place d'un cadre réglementaire régissant l’exploitation des sites agricoles à des fins touristiques, tout en préservant leur vocation originale. La réglementation prévue, à cet égard, contribuera à la diversification du produit touristique et à l’exploration de nouveaux créneaux, de manière à créer des emplois dans les régions.

Le tourisme rural  séduit de plus en plus de familles et couples pour des vacances simples et faciles, alliant nature, détente, santé et retour aux sources. Par ailleurs, il véhicule une image positive, propre, loin de la pollution et du gigantisme des villes.  La Tunisie a tous les atouts pour développer ce tourisme vert à forte valeur ajoutée. Mais malheureusement peu d'intérêt est accordé à ce créneau. Que de coins et de recoins sont ignorés, oubliés et sous -estimés. Que de balades, que de randonnées, que d'évasions peuvent y être organisées. Que d'idées et de suggestions à formuler pour des circuits et des excursions ! Mais les hôteliers et les agences manquent d'initiative et d'imagination et préfèrent les valeurs sûres et confirmées c'est-à-dire les produits banaux, classiques, les sentiers battus. Le tourisme agricole offre à ce niveau un produit d'avenir. Ce type de tourisme englobe des prestations d'hébergement (gîtes ruraux, chambres d'hôtes, ...), de restauration (table d'hôtes, dégustation d’huiles, de produits du terroir, ...) et des activités de loisirs (tourisme de randonnée, activités de pleine nature, cours de cuisine, etc.). C’est un tourisme local, voulu et apprivoisé par les gens du pays, un tourisme de rencontre et de partage, puisant ses arguments dans la richesse des terroirs et la convivialité des habitants. Les catégories d'activités s'inscrivant dans l'offre agrotouristique sont : la visite à la ferme, l’hébergement, la restauration mettant principalement en valeur les produits de l'exploitation agricole et les produits agroalimentaires régionaux et la promotion et la vente de produits agricoles provenant principalement de l'exploitation agricole. Le touriste ne va pas simplement acheter des produits de nécessité chez le producteur, il va y découvrir les produits du terroir et les produits régionaux, y pratiquer des loisirs, échanger avec le producteur, acquérir des connaissances à propos des caractéristiques régionales ou se mouvoir dans une atmosphère rurale. Ce tourisme rural, loin des circuits express en bus climatisé et des hôtels-clubs, crée les conditions d'un véritable échange avec les habitants, les agriculteurs, les éleveurs, les paysans…

Multiplier les gîtes ruraux

Au fil des dernières années, le tourisme rural est devenu une des formules d'hébergement les plus appréciées par les vacanciers. Du gîte rural à la chambre d'hôte en passant par le gîte à la ferme, l'offre s'est rapidement développée dans nos régions. Ces gîtes ce sont des lieux d’accueil aménagés le plus souvent dans une demeure traditionnelle, une ancienne dépendance située en milieu rural dans un cadre propice à la détente et au repos, sans nuisance (olfactive, auditive….). Le ministère du tourisme qui  a pris conscience de l'intérêt économique que peut représenter ce type de tourisme pour une région en quête de nouvelles pistes de reconversion, ne cesse d'inciter   les investisseurs à créer des unités touristiques au sein des exploitations agricoles sous forme de gîtes ruraux d’une capacité d’accueil réduite. Ces projets ne vont pas changer la vocation des terres agricoles, mais au contraire contribuer à la promotion du produit agricole tunisien et le faire mieux connaître auprès des touristes Le ministère de l’Agriculture est en train de répertorier les sites qui pourraient servir à la réalisation de ces projets et d’étudier les propositions du ministère du Tourisme. Changer de vie ou rentabiliser sa maison en accueillant des vacanciers le temps d'un week-end ou d'un séjour touristique, à la campagne. Le rêve de beaucoup ! Ces gîtes sont bien équipés et disposent de différents aménagements (des équipements de base comme réfrigérateur et minifour jusqu’au lave-vaisselle ou au sèche-linge .Comme à l'hôtel, les draps ainsi que le linge sont fournis et le petit déjeuner inclus. Le propriétaire accueille des touristes chez lui, dans des chambres qu'il a aménagées et décorées à cette fin, le plus souvent dans une demeure de charme. Les chambres font l'objet d'un classement en fonction de la qualité architecturale de la maison, du degré de confort, de la décoration ainsi que des prestations offertes. Autre solution pour dégager davantage de revenus : les tables d'hôtes. Autrement dit, proposer les repas. Un choix payant : les propriétaires pourront augmenter  leurs marges. Et pourquoi ne pas accueillir des séminaires, mariages et réceptions ! Ouvrir un gîte et en vivre exige de se faire connaître pour attirer les clients et là il faut être présent dans les brochures, les catalogues et surtout sur la toile.

Kamel BOUAOUINA

Mots-clés: