Crise économique en France.. Seuls 6% des Français viendront passer leurs vacances - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Dec.
9
2019

Tourisme

Crise économique en France.. Seuls 6% des Français viendront passer leurs vacances

Jeudi 31 Juillet 2014
نسخة للطباعة
Crise économique en France.. Seuls 6% des Français viendront passer leurs vacances

La période de vacances d’été peut révéler quelques surprises dans les choix des Français. Où vont-ils partir ? Avec quel budget ? Quelles seront leurs exigences ? Pour la deuxième année consécutive, Easyvoyage.com, portail d’infomédiation destiné aux voyageurs, dévoile les résultats de la seconde vague 2014 de son baromètre consacré aux vacances des Français. L’étude note que, presque 70% d’entre eux prendront tout de même des congés pour rester chez eux, soit près d’1 Français sur 4. Le staycation ou les vacances à domicile, c’est la  nouvelle tendance des vacances des Français. La  crise  a frappé de plein fouet les budgets vacances des français.  Voyager loin revient de plus en plus cher   et demeure  pas accessible à tous. Fort heureusement il est aussi possible d’avoir le feeling d’être en vacances tout en restant chez soi, sans trop impacter le budget.  

Le but étant de faire tout ce que l’on fait normalement pendant les vacances, tout en restant chez soi.   Issu de la contraction de stay, "rester" et vacation, "vacances", ce  concept en vogue consiste en effet à faire du tourisme en restant "chez soi" dans sa propre ville et les alentours. Ces vacances alternatives permettent aussi de réduire son budget vacances en économisant les frais d’hébergement et de déplacement, de prendre son temps et profiter, porter un regard neuf sur des lieux à visiter et redécouvrir les beautés cachées de sa ville et en devenir l'ambassadeur. Ils seront tout de même 24% à rester chez eux cet été, bien qu’en congés… Finances obligent !  Le budget, au cœur des préoccupations des vacanciers… Cet été, le budget moyen, en baisse de 4% par rapport à l’année dernière, s’élèvera à 1319 € tout compris (transport, hébergement, nourriture, loisirs) par foyer :  896 € pour les séjours non marchands, 1506 € pour les séjours marchands.   

Même si le farniente et le soleil restent les activités favorites durant ces vacances et la principale motivation de départ, les Français semblent toujours plus préoccupés par leurs finances qui aiguilleront un peu plus leurs choix cet été. Plus que jamais à la recherche du meilleur prix, les sites de bons plans font carton plein cet été, au détriment de la dernière minute, puisque près d’1 vacancier sur 10 a l’intention d’acheter un séjour, un hébergement ou un billet de transport, soit une augmentation de 80% par rapport à l’année dernière. Par ailleurs, ils se détourneront des boutiques et agences de voyage. A l’affût des bons plans pour voyager malin et moins cher, les 25-34 ans sont plus nombreux à naviguer sur les sites de notations d’hôtels, des guides de voyages et des comparateurs de prix.

La Tunisie peu prisée !

Alors que presque 3/4 des Français resteront dans l’hexagone cet été, 26% d’entre eux  ayant, quant à eux, choisi l’exotisme étranger se rendront prioritairement en Espagne (24%), en Italie (18%), ainsi qu’en Grèce qui fera carton plein cet été ! En effet, 17% d’entre eux se rendront dans la République hellénique, qui accueillera deux fois plus de touristes français qu’en 2013. 8% se rendront au Maroc et 6% choisissent la Tunisie. Côté transports, l’étude révèle que 7 vacanciers sur 10 utiliseront leur véhicule personnel pour se rendre sur leur lieu de villégiature. Ils seront par ailleurs 3 fois plus nombreux à se déplacer en avion (19%), qu’en train. Le service ferroviaire n’accueillera ainsi que 6% des voyageurs, cet été. Les vols secs, quant à eux, subissent une grande désaffection, puisqu’ils perdent 10 points, et tombent à 24%, au profit des séjours tout compris qui grimpent à 33% des intentions de réservation. Parmi eux, presque la moitié des sondés (46%) a fait le choix d’un hôtel club avec animations, contre 33% l’année dernière, et ceci, au détriment des « Hôtel Resort » qui perdent 7% d’intention de fréquentation. Pour ce qui est de la préparation de leur séjour, les Français se tournent toujours plus vers internet pour obtenir des informations sur leurs futures vacances, puisque presque 2/3 d’entre eux se rendront sur la toile (64%). Les canaux traditionnels que sont les agences et boutiques, mais également les guides et brochures perdent, quant à eux, un total de 8% de sollicitation.

Kamel BOUAOUINA

Mots-clés: