Les «Têtes raides» en concert au Festival international de Hammamet 2014 - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 18 Janvier 2019

Suivez-nous

Jan.
18
2019

Les «Têtes raides»

Les «Têtes raides» en concert au Festival international de Hammamet 2014

Dimanche 27 Juillet 2014
نسخة للطباعة

L'Institut français de Tunisie soutient le concert des "Têtes raides" qui aura lieu le 5 août 2014 au Festival international de Hammamet.
"Têtes raides" est un groupe français aux influences plurielles qui viendra présenter un spectacle poétique rock à ne pas rater !
Le groupe a été créé en 1984 en banlieue parisienne, sous le nom de "Red Ted". Il prend le nom de "Têtes Raides" en 1987, même si les tout premiers disques du groupe affichent les deux noms.
À l'origine, le groupe est plutôt électrique, influencé par la scène punk. L'arrivée d'Anne-Gaëlle Bisquay, violoncelliste de formation classique, sur le troisième album Les oiseaux marque un tournant dans l'univers musical du groupe. Une voix grave accompagne une musique faussement simplette avec des textes parfois brutaux et un humour noir omniprésent.

Sur scène, ils combinent émotion, poésie, lumière, humour, intensité, une couleur musicale spéciale dans une ambiance chaleureuse de cabaret (entre le rock alternatif, la chanson réaliste et le bal musette).
Reconnu par la presse spécialisée, ce groupe sillonne la France et donne plus de 200 concerts par an dans des salles bien remplies. En 2007, à la fin de la tournée Fragile, Jean-Luc Millot quitte les "Têtes Raides" et reforme son ancien groupe, "Les parasites". Il est remplacé à la batterie par Caroline Geryl pour l'album Banco (sorti fin 2007) et la tournée qui suit.
En janvier 2011 sort l'album L'an demain contenant le single Emma un duo avec Jeanne Moreau. Dans la foulée, l'EP Les Artistes est proposé sur le site Internet du groupe. Sorti le 19 février 2014, l'album Les Terriens marque un tournant tant musical (retour à un son plus mélodique, avec omniprésence des guitares, après l'excursion assumée vers la poésie pure et le parler-chanter de Corps de Mots sorti en 2013) qu'au niveau de la composition du groupe puisque des membres historiques (Grégoire Simon, Anne-Gaëlle Bisquay, Pierre Gauthé) sont absents.