Naïveté d’une dame arnaquée par une voyante - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 20 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
21
2018

Fait de société

Naïveté d’une dame arnaquée par une voyante

Samedi 26 Juillet 2014
نسخة للطباعة

Une jeune dame âgée de trente ans se faisait passer pour une voyante, capable d’exorciser des démons. Dotée d’une intelligence machiavélique extrême, elle avait la capacité de faire croire aux gens son pouvoir extrême et la réussite de  ses actes.
 Le jour des faits elle a sonné à une porte, une dame (la plaignante) lui a ouvert, elle lui a demandé de lui donner à boire. Sans hésiter la dame lui apportat de l’eau puis dans la mêlée la visiteuse lui a expliqué qu’elle est voyante et qu’elle est sure que la maison est hantée par des démons et que si elle acceptait elle va les évacuer grâce au savoir qu’elle a hérité de ses ancêtres. Pour convaincre la dame elle lui a déclaré qu’elle le faisait bénévolement sans aucune contre partie. Déclaration qui a dissipé les doutes et les méfiances.
La propriétaire des lieux l’a invitée à accéder à son domicile. Après avoir visité les chambres, elle a demandé à la dame de lui ramener tout l’argent qu’il y avait à la maison, la dame répondit qu’elle n’a qu’un seul billet de dix dinars et que  tout son argent est à la banque, dans ce cas lui dit-elle amène  moi tes bijoux. La dame apporta un coffret plein de bijoux. La voyante a enlevé le coffret et mis les bijoux dans une sacoche qu’elle tira de ses vêtements. Elle a demandé à la dame de fermer les yeux et commença à réciter des bla bla bla incompréhensifs.
Joignant le geste à la parole elle a placé la sacoche des bijoux dans ses vêtements et a tiré une deuxième similaire. Elle a demandé à la dame d’ouvrir les yeux. Elle lui a remis la deuxième sacoche  et lui a demandé de ne l’ouvrir qu’après le coucher du soleil.
Sans plus tarder elle a quitté les lieux.
La dame croyant toujours en les vertus de la voyante a obtempéré. A la tombée du jour elle a ouvert le sac pour ne trouver que des pierres. Elle s’est cognée la tête en criant et en relatant à son mari les faits.
Elle a couru en direction du poste de police de la cité Zahrouni pour relater aux policiers sa mésaventure et déposer plainte contre la dame. Elle a fourni son signalement.
L’affaire a été confiée aux inspecteurs de la brigade des recherches et investigations. La jeune dame demeure introuvable mais pour combien de temps ???

AA