Une panoplie de mesures pour booster le tourisme sur nos marchés traditionnels - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Dec.
12
2019

Séminaire des représentants de l’ONTT à l’étranger

Une panoplie de mesures pour booster le tourisme sur nos marchés traditionnels

Jeudi 24 Juillet 2014
نسخة للطباعة

L 'ONTT a organisé à Gammarth un   séminaire annuel réunissant ses représentants français, allemand, italien, britannique, irlandais et russe à l'étranger. Il s’agit d’arrêter une nouvelle stratégie visant à restructurer la profession sur des bases solides et mieux orienter l'action des professionnels sur les marchés appelés à relever plusieurs défis qui sont liés aux spécificités de chaque marché, à la diversité du produit et des destinations touristiques, à la multiplication des regroupements, à la saisonnalité, au transport à coût bas, à la commercialisation par Internet et à la concurrence agressive de nos voisins. Tous ces facteurs ont emmené nos représentants  à réviser leur stratégie actuelle en matière de promotion, communication et publicité en vue de renforcer notre compétitivité et notre positionnement sur les marchés émetteurs. Selon les statistiques publiées par l'ONTT, les marchés européens ont enregistré, durant les cinq premiers mois de l'année 2014, une régression de 2%, en comparaison avec la même période de 2013.Le marché français a enregistré, à fin mai 2014, une chute de 8% par rapport à la même période de l'année écoulée. La représentante de l'ONTT à Paris (France), Leila Tekia, a évaluéle nombre de touristes français qui visiteront la Tunisie, d'ici la fin de la saison estivale 2014, à environ 585.000 personnes, en baisse de 4%. En revanche, le marché italien a enregistré une progression de 21%. Les marchés allemands, russes et britanniques vont, aussi, enregistrer une évolution de 4 à 10%.  Les représentants de l'ONTT ont appelé à poursuivre les efforts déployés en matière de sécurité particulièrement  dans les zones touristiques ; améliorer  la qualité des prestations de services et l’environnement physique et les services d’assistance et d’accueil  en particulier au niveau des aéroports, identifier par marché les produits de niche porteurs en vue de les développer auprès des prescripteurs, adopter un plan d’actions de développement  du tourisme pour l’arrière saison, identifier des outils de mesures d’efficacité et de performances de nos actions promotionnelles et publicitaires sur les différents marchés, prévoir une réunion de travail avec le pavillon national pour approfondir une réflexion sur le transport aérien et activer les négociations pour l’Open Sky.

Faire de la Tunisie un pays le plus visité de la Méditerranée
Faire de la Tunisie un pays le plus visité de la Méditerranée, de sorte qu’il en retire le maximum de bénéfices. Les représentants  en a fait une priorité nationale. Ils ont présenté un plan d’action visant à booster plus les marchés émetteurs A l’issue de cette rencontre, des recommandations ont été faites et seront appliquées dans les jours qui viennent.  Pour le marché français, les recommandations tendent à renforcer les actions de  démarchages au départ des régions, d’obtenir la programmation aérienne du pavillon national au plus tard fin juin permettant  ainsi la mise en œuvre du programme de l’arrière saison, d’intensifier le jumelage dans le cadre de Notre participation aux salons et foires  régionaux et de renforcer le partenariat public –privé. Pour le marché allemand, il a été décidé d’améliorer l’image de la Tunisie à travers le recours aux célébrités allemandes en vue de  renforcer sa notoriété, de développer les produits à haute valeur ajoutée : MICE ,thalasso, golf, de renforcer la Communication Digitale et de soutenir  le transport aérien au départ  de   la ville de Stuttgart , région à fort potentiel. Sur le marché russe, les perspectives de développement sont certes plus modestes, mais le potentiel de croissance est à prendre en considération. C’est pourquoi les recommandations visent à cibler  le marché des Séniors pour étaler la saison, soutenir  les  TO qui s’engagent sur la commercialisation  de la destination  pendant l’hiver  et relancer les négociations  des  accords bilatéraux relatifs  au   transport aérien entre la Tunisie et la Russie. Pour le marché italien, il a été décidé de renforcer  nos actions promotionnelles et publicitaires sur les 3 principales régions de départ :nord, centre  et sud afin d’améliorer nos performances sur ce marché, adapter l’offre hôtelière aux attentes de la clientèle italienne à travers le développement des villages club très sollicités par les Italiens, développer le  tourisme de croisières à partir de l’Italie (démarchage des armateurs et des compagnies pour intégrer la Tunisie dans leurs circuits), réactiver la ligne maritime : Trapani-Kelibia par l’hydroglisseur , considérer la réouverture  de la ligne Milan-Tozeur en associant tous les acteurs  afin de promouvoir le tourisme saharien et saisir le Ministère de la Culture  pour nous communiquer à temps le calendrier des festivals et manifestations culturelles. Pour attirer des touristes sur le marché britannique, il a été décidé d’intensifier les actions visant la promotion du  produit  golfique, renforcer les campagnes  de publicité institutionnelle britannique pour drainer des nouvelles clientèles et améliorer la rentabilité de notre destination,  maintenir   le soutien des principaux  TO  sur des capacités  additionnelles  et soutenir les petits et moyens TO notamment les spécialistes

La bataille de la communication
Le rapport d’étude et le test d’impact ont révélé la faiblesse de  la notoriété de la destination particulièrement  sur les marchés  britannique et allemand. D'où la nécessité de mettre en place dès 2015 des opérations de billboard/sponsoring  sur des carrefours d’audience en TV pour mettre la destination dans le top of mind des consommateurs, de cibler le segment  des seniors en Grande Bretagne, Allemagne  et France à travers le Web et les médias appropriés, rétablir la confiance du touriste français à la faveur d’une démarche  testimoniale portée par les touristes français  ayant séjourné en Tunisie et mettre    en place d’un plan d’action  digital pour permettre  au consommateur de se renseigner suffisamment  sur la destination et passer au stade de l’achat « action to call ». La maîtrise de la consommation est importante. Le lancement d'une plateforme de story-telling et de contenu diffusés dans toute l’Europe est indispensable à travers  tous les canaux  de communication: portail digital, programme tv, placement de  produits, des actions RP en partenariat avec  des médias. Il faudrait aussi capitaliser sur le registre créatif utilisé, en particulier les beaux paysages et l’émotion, leviers forts pour véhiculer une image qualitative et renforcer l’attractivité de la destination, communiquer de façon régulière, et sur le long terme pour soutenir   le travail de reconstruction  et le repositionnement de l’image de la destination, ajouter des variantes en montrant des activités plus sportives ou festives pour communiquer beaucoup plus avec les jeunes et se distinguer de la concurrence  et généraliser  les tests d’impact sur l’ensemble des  marchés émetteurs  au moins une fois par an.

Kamel BOUAOUINA