Violation de domicile et tentative de meurtre - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 20 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
20
2018

Violation

Violation de domicile et tentative de meurtre

Dimanche 20 Juillet 2014
نسخة للطباعة
Violation de domicile et tentative de meurtre

Au cours du mois de Juin 2013 et à la suite d’une ronde effectuée par les agents de la brigade de recherches et d’interventions, un individu recherché pour répondre de délit de consommation de produit stupéfiant, a été arrêté. Son fichier anthropométrique indiquait que plusieurs mandats de recherches ont été lancés contre lui par plusieurs postes de police pour des affaires de braquage, de cambriolage, violation de domicile et de multiples agressions dans le but de voler les biens d’autrui.

Parmi ces délits, figure un, commis par ce dernier depuis cinq mois, et malgré les efforts fournis par la police l'inculpé n’a pas été arrêté.

Il s’agit d’une plainte déposée par la maîtresse d’une maison. C’est une violation de domicile, vol et tentative de meurtre contre sa personne. Confrontée avec l’inculpé la dame victime l’avait reconnu. A la suite de cette confrontation il n’a pas trouvé d’autres issues que d’avouer son crime.

Il a déclaré avoir réussi à s’introduire chez elle par la porte arrière du domicile facile à ouvrir. Son complice voisin de la victime et connaissant bien les lieux lui a fourni toutes les informations au sujet de la maison.

Une fois à l’intérieur, l’inculpé a fait main basse sur des objets de valeur particulièrement des bijoux. C’est au moment où il allait quitter les lieux que la dame est arrivée chez elle. Une fois à l’intérieur elle a constaté que tous ses effets étaient éparpillés, elle avait pensé au début que c’est une négligence de son fils mais en pénétrant dans sa chambre à coucher elle a vu que le tiroir de son armoire est ouvert. Ce n’est qu’à ce moment qu’elle s’était rendu compte qu’il s’agit de voleur chez elle. A peine avait elle commencé à crier que l’intrus lui asséna un coup de couteau qui a atteint son bras avec lequel elle voulait se protéger. Voyant qu’elle se défendait bien il l’a jetée sur le lit et a tenté de l’étrangler avec une ficelle qu’il avait en poche.

A ce moment précis, le fils de la victime est arrivé. Il a senti qu’il y avait quelque chose d'anormal. Il est monté au premier étage pour trouver sa mère sur le lit et le voyou lui serrait le cou dans le but de l’étrangler. Dès qu’il a vu le fils surgir, l’inculpé s’est enfui. Le jeune homme a décidé de ne pas courir derrière car d’une part il craignait l’arme que l’inculpé tenait en main et d’autre part il devait transporter sa mère d’urgence à l’hôpital.

Dès qu’il avait quitté les lieux, l’inculpé est allé vendre le butin à un tiers pour une somme insignifiante. L'acheteur a été arrêté et une partie du butin a été récupérée.

Le complice a été également arrêté. Il a nié complètement le récit donné par l’auteur principal du cambriolage. Il a déclaré le connaître mais a nié toute collaboration avec lui.

Le fils de la victime a été également interrogé, il a reconnu le coupable et a demandé à le poursuivre pénalement.

L’inculpé a été traduit devant une chambre criminelle du tribunal de Tunis2.

Il a réitéré ses déclarations données au cours de l’enquête préliminaire. Sur demande des avocats de la défense, l’affaire a été reportée à une date ultérieure pour permettre aux avocats d’étudier encore plus les éléments du dossier d’inculpation.

AA

Mots-clés: