C'est toujours insuffisant - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Nov.
19
2019

32 000 emplois créés au premier semestre de l'année en cours

C'est toujours insuffisant

Vendredi 11 Juillet 2014
نسخة للطباعة
• Les grèves augmentent de 9%
C'est toujours insuffisant

Au terme des six premiers mois de l'année en cours, 32 700 postes d'emplois ont été créés, soit une légère baisse par rapport à la même période de l'année écoulée dont les opérations d'embauche sont de l'ordre de 33 000 opérations.  Les statistiques du ministère de la formation professionnelle et de l'emploi, font apparaitre que les emplois créés pour les diplômés de l'enseignement supérieur avoisinent 11 000 emplois, soit 34%. 54% des emplois crées sont revenus aux districts du grand Tunis et du centre, alors que la région du nord-ouest demeure marginalisée avec 8% des emplois crées. Même constat pour les villes du centre ouest qui n’ont bénéficié  que de  1962 poste d’emplois. 

Les mêmes statistiques démontrent que les industries manufacturées occupent le premier rang en matières d'embauche avec 9483 opérations emplois crées, soit 29% du total des opérations d'embauches. Les analyses du ministère de la formation professionnelle et de l'emploi font ressentir une faible capacité d'accueil des diplômés du supérieur dans les industries manufacturières, avec un taux ne dépasse pas 20%. Le secteur des services reste le premier employeur des diplômés avec 57% du total des recrutés. Toujours selon les statistiques communiquées par le ministère de tutelle, le nombre des demandeurs d’emploi pour le premier semestre 2014 est de l’ordre de  64  800 demandeurs d'emploi, soit une baisse de 1% par rapport à la même  période de l'année 2013. 

Recrudescence des grèves 

Au cours des six premiers mois de l'année en cours, le secteur privé et les entreprises publiques à caractère commercial ont connu une augmentation de 9%  du nombre des grèves, par rapport à la même période en 2013 et de 4% par rapport à 2012. Alors le nombre d'entreprises concernées par les grèves a baissé de 19% par rapport à l'année précédente.  Les chiffres officiels tels qu'ils sont communiqués par le ministère des Affaires sociales, laissent apparaître que le nombre des jours perdus a augmenté de 32% par rapport à la même période de l'année dernière et 80% par comparaison au premier semestre de l'année 2012. Les analystes du ministère de tutelle imputent cette augmentation du nombre de jours perdus  à la longueur des périodes de grèves.  Les grèves ayant dépassé 8 heurs de travail représentent  70% du total des grèves. 

Des droits en péril ! 

Selon les mêmes chiffres avancés par le ministère des Affaires sociales, les grèves enregistrées durant les six premiers mois de l'année en cours  ont atteint 269 grèves dont141 grèves légales.  Ces grèves ont touché 175 entreprises (27 entreprises étatiques  et 148 entreprises privées). L'amélioration des conditions de travail ainsi que le non paiement des salaires sont les deux principales causes à l'origine des grèves. Ces deux motifs sont globalement observés dans le secteur des services (activités sous-traitance notamment) qui a connu 24% du total des grèves. Le secteur de textile, des vêtements et des chaussures occupe le deuxième rang avec 17% suivi par le secteur des industries mécaniques et métallurgiques avec 16% du total des grèves. 

Les cadres représentent 28% des demandeurs d'emploi

Selon les données communiquées par le ministère de la formation professionnelle et de l’emploi, le nombre des cadres à la recherche d'emplois sont en progression de 54% par rapport à l'année 2013. Environ 90% de diplômés enregistrés aux bureaux d'emplois sont des diplômés en gestion, en droit, en lettres et en sciences sociales. En revanche, au bureau d’emplois on relève une régression du nombre des  non diplômés enregistrés  aux  bureaux d’emploi.

A noter 

La répartition géographiques des grèves,  laisse montrer que le gouvernorat de Sfax a enregistré le taux le plus élevé de grèves avec 19%, suivi du gouvernorat de Ben Arous (17%) et celui de Zaghouan (09%).

Zied DABBAR

Mots-clés: 

Articles liés