Les nuages sur le festival de Carthage se dissipent in extremis.. Annulation de la grève du personnel de la culture - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 21 Janvier 2018

Suivez-nous

Jan.
23
2018

Social

Les nuages sur le festival de Carthage se dissipent in extremis.. Annulation de la grève du personnel de la culture

Jeudi 10 Juillet 2014
نسخة للطباعة
Les nuages sur le festival de Carthage se dissipent in extremis.. Annulation de la grève du personnel de la culture

Au moment où les Tunisiens amateurs des festivals commencent à s’organiser pour en profiter, les problèmes du personnel exerçant dans les espaces culturels surgissent. Une grève est annoncée pour les 9, 10 et 11 juillet courant  suivie d’autres actions de contestation. Le déroulement du festival de Carthage et d’autres risquait d’être perturbé. Dans sa cinquantième édition, ç’aurait été une catastrophe. Heureusement qu’un accord vient d’être trouvé et toutes les actions de protestation programmées suspendues.  La  réunion s’est déroulée dernièrement entre le ministre de la Culture et le Syndicat général de la Culture. Y ont pris part Mourad Sakli, ministre, Hfaiedh Hfaiedh secrétaire général adjoint de l’UGTT , Lotfi Mbarek chef de cabinet…

Un accord bien détaillé a été conclu. Le ministère s’engage à accélérer les procédures administratives pour la mise en application de ce qui avait été convenu dans le passé à propos de l’indemnité de l’activité culturelle. La première tranche sera versée à partir de Janvier 2015, la seconde à compter de Janvier 2016. Un projet de décret concernant le statut du personnel administratif du ministère. Il sera présenté aux services de la présidence du gouvernement. Il sera discuté par les parties concernées et décrété dans les meilleurs délais.

Le ministère s’est engagé à réviser les horaires de travail des agents de sécurité et leur accorder les heures supplémentaires dans les limites des usages habituels. Par ailleurs, il a été convenu qu’il n’est pas possible d’élaborer un statut spécial pour les ouvriers du ministère, puisqu’ils sont soumis au statut commun. Pour les métiers artistiques, une commission a été formée. Elle préparera un projet dans ce sens, tenant compte des spécificités des tâches artistiques au sein du ministère, de quoi permettre une meilleure gestion des ressources humaines au ministère. Le ministère a suspendu le projet de séparation du musée du Bardo de l’Agence de Réhabilitation du Patrimoine. Cette suspension se prolongera jusqu’au jour où les parties concernées proposent une autre alternative, d’ici la mi - septembre.

Concernant la privatisation de l’administration des sites archéologiques et des musées, ce projet a été suspendu, en attendant des solutions alternatives qui seront proposées par les commissions mises sur pied. Le ministère a donné son accord de principe pour réformer le secteur du patrimoine. Les directions concernées seront appelées à formuler des propositions dans ce sens.

Toutes les procédures judiciaires ont été engagées à propos des abus constatés par la Cour des Comptes au sein de l’Institut National du Patrimoine dans son rapport N° 28 de 2014. En collaboration avec la Cour des Comptes et le chargé du contentieux de l’Etat, les affaires seront soumises à la justice.

Pour la régularisation de la situation des agents et des ouvriers engagés en 2013 au sein de l’Institut national du patrimoine, les négociations entre l’UGTT et la présidence du gouvernement sont lancées. Le ministère s’est engagé à inviter la direction de cet institut à organiser des concours de promotion internes, selon des critères objectifs préalablement établis en collaboration avec le syndicat général de la culture.

Par ailleurs, le ministère a entamé une consultation élargie avec l’apport d’experts pour dégager les meilleurs moyens de promouvoir le patrimoine matériel et immatériel, avec une meilleure définition des rôles de l’Agence de réhabilitation du patrimoine et l’Institut national du patrimoine.

Le ministère a reçu un projet de restructuration de la Bibliothèque nationale. Le projet de décret relatif au statut des bibliothécaires et archivistes a été révisé conformément aux remarques formulées lors de la réunion mixte entre l’UGTT et la présidence du gouvernement.

Le ministère s’est engagé à mettre en pratique le projet de formation continue au profit des bibliothécaires et archivistes.

Par ailleurs, il a été convenu de répartir les fonds aux Amicales en fonction des effectifs exerçant dans les différentes régions.

Les primes de poussière  et de lait seront fournies à partir de Janvier 2015. Les critères seront fixés dans une réunion conjointe entre la direction et le syndicat.                                                                                           La tutelle s’est engagée à généraliser les concours internes pour les promotions des cadres et des ouvriers. Les concours lancés en 2012, 2013 et 2014 seront réalisés. Les demandes de mutation seront examinées par une commission mixte qui se réunira périodiquement. Les agents qui occupent des postes en de-ça de leurs diplômes verront leur cas examinés lors des négociations entre l’UGTT et le gouvernement. Ces négociations porteront aussi sur la titularisation des contractuels et les agents temporaires engagés au début en Janvier 2013. Par ailleurs, il a été convenu d’adopter le principe de roulement entre agents des maisons de culture pour qu’ils effectuent au maximum, 31,5 heures de travail par semaine.

Le statut des animateurs culturels sera révisé. Le projet d’organisation administrative et financière des complexes culturels et maisons de culture accordant à ces institutions le statut d’établissement public à caractère administratif, a été soumis à la présidence du gouvernement.

Pour les revendications du syndicat du Théâtre national, une réunion est prévue entre le syndicat et l’administration dans 15 jours. D’autres réunions seront tenues pour examiner les points relatifs aux techniciens et analystes en informatique. 

Hassine BOUAZRA

Mots-clés: