En ce temps estival, on a besoin d’être bien servi!.. L’ONTT frappe fort: 8 hôtels déclassés et 19 agences de voyages fermées - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Nov.
15
2019

Tourisme

En ce temps estival, on a besoin d’être bien servi!.. L’ONTT frappe fort: 8 hôtels déclassés et 19 agences de voyages fermées

Mercredi 9 Juillet 2014
نسخة للطباعة
En ce temps estival, on a besoin d’être bien servi!.. L’ONTT frappe fort: 8 hôtels déclassés et 19 agences de voyages fermées

La qualité est un label et une garantie qui incarne des éléments de sécurisation de l'entreprise. Cette qualité constitue aujourd'hui le meilleur argument pour améliorer la compétitivité des entreprises et la qualité de leurs produits. Cette qualité touche les prestations offertes au touriste depuis sa descente de l'avion jusqu'à l'hôtel notamment l'accueil, le transport, la nourriture, l'animation. C'est ce qui fait que la qualité, constitue, aujourd'hui le meilleur argument pour la fidélisation de nos touristes. Dans un monde touristique totalement globalisé et en pleine mutation et turbulence, la qualité des produits et services hôteliers constitue le visa d'atterrissage sur les pistes de satisfaction et de fidélisation des clients alors que la compétitivité des systèmes hôteliers constitue l'ordonnance de survie et de pérennité et le levier  de développement durable des unités hôtelières dans un contexte de compétitivité internationale exacerbée causée par l'agressivité de l'environnement touristique international. Dès lors,les  programmes de restructuration et de mise à niveau des unités hôtelières ont été mis en place en l'occurrence les démarches qualité de service, les systèmes qualité ISO 9000, ISO 22 000, ISO 14 000 .... En fait, tous ces programmes de réajustement, d'assainissement, de mise à niveau, de réforme des établissements hôteliers en Tunisie s'insèrent dans le cadre de leur intégration dans un système de compétitivité international caractérisé par  les défis des enjeux et de nouveaux challenges. Le dispositif de contrôle de la qualité des prestations est désormais enclenché. Toutes la chaîne touristique est concernée. Un triptyque est mis en point de mire : Hygiène, propreté et sécurité. Le tourisme est avant tout une prestation de service, nos hôteliers sont appelés à améliorer davantage la qualité de leurs services. Or une visite de quelques hôtels de Hammamet, Djerba et Sousse nous fait découvrir que ces  prestations hôtelières offertes aux clients n’étaient pas au top. Beaucoup reste à faire au niveau de l’hébergement, restauration, animation et accueil des clients. Pourtant la qualité est un label et une garantie qui incarne des éléments de sécurisation du  client.

Pas de place à l’amateurisme

Premier constat c’est du non qualité dans les services. Vous demandez un café à 8h30 du matin, le garçon vous dit on est encore fermé ! Vous voulez déjeuner, on vous répond : le restaurant est fermé. Vous voulez passer des moments dans l’hôtel, vous ne pouvez pas le soir faute d’animation! Pire, la réception est tout simplement dans le noir !  Vous voulez entrer, le gardien de l’hôtel vous regarde d’un certain œil pour vous dire que « l’hôtel est complet ! » On est professionnel ou non ! Et comme l’a dit l’hôtelier Afif Kchouk « Le tourisme est une science qui se conçoit et se pense, une profession qui s’exerce avec éthique et déontologie, un métier noble qui s’apprend et se pratique dans les règles de l’art. Dans ce domaine, il n’y a de place ni à l’amateurisme ni à l’improvisation. Le tourisme a besoin de savoir être, de savoir faire et de savoir vivre, encore plus si on aspire vers un tourisme de qualité»

En cette période estivale, on a besoin aussi d’être bien servi ! Les inspecteurs de la qualité de l’office national du tourisme tunisien  ont depuis le 1 janvier 2014 jusqu’à fin juin procédé  à plus de 3 770 opérations de contrôle de la qualité dans toutes les régions touristiques et au niveau des établissements touristiques toutes catégories confondues. Bilan : Huit hôtels déclassés pour non-conformité aux normes de classement  de gestion des hôtels et 19 décisions de fermeture d’agences de voyages pour non-conformité aux clauses du cahier de charges qui régit ce secteur. Aujourd’hui les inspecteurs se mobilisent pour procéder à des visites d’évaluation sur le terrain avec ; indique-t-on des opérations ciblées se rapportant notamment au déroulement du mois de ramadan, à la qualité des buffets proposés aux touristes et petit déjeuner…cette mobilisation, souligne Mme Najjar se poursuivra tout au long de la haute saison et l’arrière-saison avec, en cours de route des bilans périodiques qui sont analysés et traités en concertation avec les professionnels du secteur et d’une manière approfondie en vue d’anticiper sur les défaillances et d’apporter les mesures nécessaires en temps opportun.

Kamel BOUAOUINA

Mots-clés: