La formule «MICE» fait son chemin - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Nov.
22
2019

Tourisme d’affaires

La formule «MICE» fait son chemin

Mardi 8 Juillet 2014
نسخة للطباعة

Le marché Mice (meetings, incentives, congress & events) intègre évidemment les gros évènements, mais englobe également les réunions plus modestes. Il passe généralement par des agences événementielles et  des agences spécialisées. la Tunisie a de bons atoûts pour booster ce tourisme d’affaires. Aujourd’hui le MICE est considéré comme une formule contemporaine du tourisme, quelque chose “à la mode” permettant de diversifier les produits touristiques d’un pays ou d’une région. On commence à se poser la question: Est-ce possible de développer ce nouveau secteur en Tunisie?
Que devrons-nous faire pour booster ce créneau ? Wahida Djaït, Directrice Générale de l’ONTT, a organisé  le 2 juillet une réunion avec des professionnels du tourisme d’affaires et du MICE en présence du Directeur Central du Marketing, Néji Ben Othman, et de la responsable de la cellule MICE au sein de l’ONTT, Rakia Tarifa.
 Ont participé à cette réunion Arslène.
Letaïef de l’agence Imagine, Nabil Sinaoui de l’hôtel Regency Tunis, ainsi que Lotfi Mansour, éditeur du guide spécialisé Tunisia Incentives & Meetings. Il s’avère que la Tunisie bénéficie d’une facilité d’accès et dispose d’avantages qui répondent aux exigences de ce segment pointu et ciblé, avec pour toile de fond sa capacité de capitaliser ses ressources naturelles et son patrimoine culturel.
L’image de la Tunisie et les infrastructures de pointe dont elle s’est dotée font d’elle une destination de choix pour le tourisme MICE.  Nul doute que ce tourisme  est très porteur pour l’économie nationale même en période de crise.
Il faut se rappeler que les entreprises, même en période de crise, ont besoin de réunir leurs troupes, leurs revendeurs, leurs concessionnaires, leurs clients. Les séminaires et conventions sont faits pour cela et il est difficile de les remplacer par d’autres moyens. Les gens ont besoin de se voir, en réel. On peut donc penser — sans que cela ne soit une prédiction — que les entreprises vont maintenir
grosso modo l’organisation de manifestations et que la demande va au moins se stabiliser.
Sauf nouvelle crise ou grands événements gênant la tenue de réunions professionnelles
Promouvoir plus le MICE
L’étude Coach Omnium 2012 sur le Tourisme  MICE mentionne les principaux éléments qui ont affecté le Tourisme MICE depuis 20 ans : Crise ou pas, les entreprises continuent à se réunir. Afin de faire des économies, elles réduisent les durées, les distances, les budgets moyens et depuis peu les activités périphériques. La fréquence des réunions a elle aussi été impactée. Les entreprises  sont contraintes d’organiser des réunions sur les 3 jours du milieu de semaine, évitant ainsi les lundis et vendredis. Une nouvelle concurrence est apparue : monuments historiques, châteaux, bateaux, parcs d’attractions et de loisirs... au lieu des hôtels et centres de congrès. Inversement de la fidélité : il y a 15 ans, 3/4 des entreprises étaient fidèles à un prestataire. Les entreprises sont toujours à l’affut et deviennent multi-fidèles. L’accessibilité devient de plus en plus importante pour une diminution des temps de trajet et des durées de réunion. Internet devient le principal outil de recherche pour organiser un évènement. Mais ce tourisme MICE a besoin d’être redressé rapidement.
Les professionnels tunisiens sont appelés à travailler sur le court terme pour réussir la saison. Pour cela des mesures urgentes devront être prises à savoir l’engagement dans l’amélioration de la qualité des services, la promotion et la communication. Les participants à cette réunion ont appelé à l’augmentation du budget de promotion consacré au MICE, la création d’une déclinaison MICE de la publicité nationale et  une participation plus efficace aux principaux salons spécialisés.
Là nous pourrons suivre l’exemple de la Malaisie qui pour promouvoir le MICE, il organise des campagnes publicitaires comme la campagne “Meet & Experience”, des tours de familiarisation, des sites internet afin de présenter aux tours operators, aux clients des produits et des services au standard international. Pour les tours incentives, ce n’est plus de simples séjours visites, mais plutôt une participation active des clients aux activités, jusqu’aux compétitions sportives telles que la Formule 1 pour touristes. A côté des circuits traditionnels, la Malaisie crée de nouveaux circuits avec des paysages exotiques du climat tropical,des trésors cachés des iles, des grottes …A côté des sites de l’Incentive, la Malaisie rivalise avec les autres destinations par ses salles de conférence et d’exposition internationales, aux équipements de communication sophistiqués, situées dans ou à côté des hôtels modernes, pouvant  accueillir jusqu’à 2000 personnes. Incontestablement comme l’a conclu Wahida Djaiet directrice générale de l’ONTT  la formule MICE est une industrie profitable.
Cependant, elle a besoin des conditions favorables pour son développement. C’est pour cela    l’utilité de la création prochaine d’une commission plus élargie qui se chargera de mettre en application   ces recommandations visant à booster cette activité à forte valeur ajoutée

 

Kamel Bouaouina