Perpet’, pour le violeur et son complice - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 19 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
20
2018

Perpet

Perpet’, pour le violeur et son complice

Dimanche 6 Juillet 2014
نسخة للطباعة
Perpet’, pour le violeur et son complice

Sa grosse bévue, à cette jeune fille, était certainement d’avoir sympathisé avec un inconnu, puis d’avoir accepté son invite pour prendre un café. Ce fut, dès lors, la spirale du mal qui s’est mise en branle, pour lui valoir les pires moments de sa vie. A 21 ans elle commençait tout juste à croquer à pleine dents dans cette vie, jusqu’au jour où route a croisé un individu qui lui était inconnu jusque-là.

Mais cet inconnu, justement, s’est avéré un baratineur de première classe, parvenant à l’amadouer en moins de deux, et même l’inviter à prendre le café en sa compagnie. La méthode classique et incontournable de saper les suspicions et tous genres de méfiance. En tout cas, autant naïve que manquant d’expérience, la fille est tombée dans le panneau tête la première. Car une fois l’intermède du café dépassé, il était question d’un autre genre d’invitation, surtout que le bonhomme, en ce mois de janvier 2013, avait ingurgité une belle dose d’alcool avant de faire la connaissance de la jeune fille. Cette dernière saisissant enfin le noir dessein de son compagnon et ses viles intentions aurait voulu se soustraire de cet engrenage. Mais il était déjà trop tard pour faire marche arrière.

Son compagnon était décidé à aller jusqu’au bout, quitte à employer des moyens peu orthodoxes pour y parvenir. Ce qui est sûr, c’est que la bonne fille s’est trouvée flanquée d’un couteau lui chatouillant les côtes et l’acculant à suivre son tortionnaire. Celui-ci n’a d’ailleurs pas hésité à héler un taxi pour le ramener du côté d’une cité du nord-ouest de la capitale. Le calvaire de la captive n’a fait, cependant, que commencer. Son tortionnaire commençant par en abuser, avant de la céder au propriétaire de la piaule qu’il occupait. Ce dernier, bien parti dans le royaume des soûlards, ne pouvait refuser une telle offrande, prenant part à l’orgie et prenant plaisir à faire subir à la captive les pires exactions et autres sévices.

Après tant d’ébauche d’énergie, il était naturel et tout à fait logique de connaître un moment de fatigue de la part des deux compères, partis dans la soirée dans le royaume des songes. Ce dont allait profiter la victime pour prendre la tangente et contacter sa mère, avant de rejoindre le poste de la Garde nationale de la localité et narrer aux agents sa mésaventure, entraînant ainsi l’arrestation des deux bourreaux. Mais si le principal suspect a nié les faits, son complice est rapidement passé aux aveux, l’acculant à opter pour une seconde version, selon laquelle la fille était consentante, et qu’il n’y avait aucunement contrainte. Il est même allé jusqu’à affirmer qu’elle était sa petite amie, tout en étant incapable de connaître son nom.

Accusé en tout cas de détournement sous la menace d’une arme, d’abus sexuel en employant la violence, il a comparu récemment pour être jugé et condamné à la perpétuité, ainsi d’ailleurs que son complice…

M.B.AHMED

Mots-clés: 

Articles liés