Vengeance mortelle - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 20 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
21
2018

Vengeance

Vengeance mortelle

Dimanche 29 Juin 2014
نسخة للطباعة
Vengeance mortelle

Deux cambrioleurs se sont associés et avaient décidé de collaborer ensemble. Tout allait bien entre eux. Ils se partageaient les butins à parts égales et l’entente semblait parfaite.

Cette fois c’était l’exception. Ils ont commis un cambriolage d’une boutique . Ils ont volé un ordinateur portable et une télévision plasma. La victime dans cette affaire s’est chargée comme à l’accoutumée de vendre les éléments volés et de partager avec son complice le gain. Mais ce dernier a failli à ses engagements et s’est approprié la somme. A chaque fois où son complice lui demandait sa part, il lui faisait savoir qu’il n’a pas encore trouvé acheteur.

Le jour des faits l’inculpé a décidé d’agir rigoureusement afin de prendre sa part du butin. Il est allé fouiner du côté des connaissances de son ami et a pu savoir que l’ordinateur et la télévision ont été vendus à un tiers et que l’argent a été encaissé. Fou furieux, il est allé réclamer sa part et la réponse était toujours la même. Une grande altercation s’en est suivie, puis carrément une bagarre dans un café plein de clients. Ils ont été séparés et chacun est parti de son côté. Tous les présents étaient convaincus que le problème était réglé.

Mais l’inculpé, se sentant frustré et en particulier humilié par les insultes que lui a adressées son complice au vu et au su de tous les présents au café, avait pris la décision de réagir à sa manière. Il s’est armé d’un couteau grand calibre, l’a caché sous ses vêtements et est allé se planter devant le domicile de son ami et complice. A l’arrivée de ce dernier et avant qu’il ne rentre chez lui, il l’a surpris par un violent coup de couteau qui l’a atteint au niveau du ventre. A la vue du sang, il s’est enfui le laissant gémir de douleur.

Très vite, quelques passants ayant assisté à la scène ont appelé les secours. Une équipe judiciaire s’est déplacée sur les lieux et le corps du blessé a été acheminé à l’hôpital où il a été reçu au pavillon des soins intensifs. Malgré tous les soins prodigués, il n’a pas pu résister et a fini par succomber à sa profonde blessure.

Les inspecteurs de la brigade criminelle chargés de l’enquête ont arrêté le tueur. Il a reconnu les faits donnant les raisons qui lui ont fait perdre le contrôle de ses décisions. Il a également déclaré qu’il n’avait jamais eu l’intention de tuer mais de se venger de son complice car il s’est senti frustré. Il a déclaré avoir regretté son geste.

Traduit devant une chambre criminelle, il a réitéré ses déclarations données et a demandé la clémence des juges.

Après les délibérations, il a été condamné à la prison à perpétuité.

AA

Mots-clés: 

Articles liés