La Tunisie ne détient que 7% des flux des IDE de l’Afrique du Nord - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 29 Mars 2020

Suivez-nous

Mar.
30
2020

Lancement du Rapport annuel sur l’investissement

La Tunisie ne détient que 7% des flux des IDE de l’Afrique du Nord

Mercredi 25 Juin 2014
نسخة للطباعة
• La Tunisie détient 14%, occupant la 3ème position derrière l’Egypte et le Maroc
La Tunisie ne détient que 7% des flux des IDE de l’Afrique du Nord

Pour la troisième année consécutive, la Tunisie abrite le lancement du Rapport annuel sur l’investissement mondial. Un rapport élaboré par la Conférence des Nations-Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), dont les résultats sont communiqués simultanément dans plusieurs  pays.  En Tunisie, la Cnuced accorde, de nouveau, sa confiance en l’Agence de Promotion de l'Investissement Extérieur (FIPA), organisme très actif en matière de promotion des investissements étrangers  (IDE) en Tunisie. 

Rendez-vous donné hier au siège de la FIPA pour présenter le « World Investment Report » ainsi que les dernières tendances de l'investissement étranger direct à travers le monde. Selon les données communiquées, les flux mondiaux d’IDE ont augmenté de 9% en 2013 pour atteindre 1450 milliards de dollars américains. Cette augmentation concerne toutes les catégories du pays à l’instar des pays développés, les pays en développement et les pays en transition. Toujours, selon le rapport, le stock mondial des IDE a atteint 25 500 milliards de dollars, soit une augmentation de 9%. Les prévisions de la Cnuced, tablent sur une croissance des flux mondiaux des IDE, pour atteindre 1600 milliards de dollars durant l’année en cours. Pour les deux prochaines années le volume des IDE devrait atteindre respectivement 1750 et 1850 milliards de dinars en 2015 et 2016. 

Et la Tunisie dans tout cela 

Selon les chiffres communiqués par le rapport, les flux des IDE entrants en 2013 ont atteint 1096 millions de dollars soit environ 1863 millions de dinars, alors que les flux  des IDE sortants ne dépassent pas 23 millions de dollars, soit environ 39 millions de dinars. Le rapport laisse apparaitre que jusqu’au 2013, le stock des IDE est de l’ordre de 33 557 millions de dollars. Durant cette même année, les nouveaux projets ont atteint 432 millions de dollars soit environ 730 millions de dinars. Selon les analystes de la Cnuced, la Tunisie a absorbé au moins 7% des flux vers la région de l’Afrique du nord. En matière de stock d’IDE, la Tunisie détient 14%, occupant la 3ème position derrière l’Egypte et le Maroc. 

Ces chiffres et tant d’autres, cités dans le rapport mondial démontrent encore une fois que la Tunisie demeure attractive, malgré la conjoncture difficile qu’elle connait depuis trois ans. Les analyses de la Cnuced relèvent également que la Tunisie suit les tendances sectorielles mondiales en terme d’IDE, qui se sont souvent orientées vers les industries manufacturières. 

Ce que nous recommande la Cnuced

Le rapport mentionne que les mesures des politiques d’investissements sont de plus en plus orientées vers la promotion et la libéralisation des investissements. Cette tendance est accompagnée par une augmentation des politiques restrictives. Dans le même ordre d’idées, le rapport prône  une cohérence des politiques pour promouvoir la contribution du secteur privé dans le but d’atteindre les objectifs de développement durable. Il  recommande également la création des solutions innovantes de financement ainsi que l’établissement d’une nouvelle gamme de promotion et de facilitation de l’investissement. C’est dans ce contexte que les analystes de la Cnuced nous recommandent  la restructuration des incitations à l’investissement en les orientant également vers les projets de développement durable. Ces recommandations et tant d’autres feront certainement  l’objet des réflexions et des discussions au sein de notre gouvernement. Ci-dessous l’avis du DG de la FIPA, premier organisme concerné. 

Zied DABBAR

Articles liés