Zine Haddad s’illustre au Festival Mawazine - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 29 Mars 2020

Suivez-nous

Mar.
30
2020

Musique tunisienne au Maroc

Zine Haddad s’illustre au Festival Mawazine

Mardi 24 Juin 2014
نسخة للطباعة
Zine Haddad s’illustre au Festival Mawazine

 Il est dommage que nos artistes et nos chanteurs qui se produisent à l’étranger dans le cadre d’un festival international de grande ampleur ne soient pas suffisamment médiatisés et leur présence à telle ou telle manifestation arabe ou européenne passe quasi inaperçue, notamment dans les médias nationaux. Tel est le cas de notre chanteur national Zine Haddad dont la belle  performance  qu’il a accomplie récemment lors de la 13è édition du prestigieux Festival Mawazine au Maroc, a obtenu satisfaction auprès de tous les journaux du Maroc, sans exception. Notre artiste fut également l’invité d’émissions radiophoniques et de journaux pour être interviewé.

Comme d’habitude, chaque fois que ZINE se trouve en hors des frontières, il excelle dans le cachet authentique tunisien à travers les chansons du malouf et de tarab tunisien appartenant aux grands ténors tunisiens et puisées dans le patrimoine culturel tunisien. En outre, cette fois-ci, Zine a chanté quelques tubes de son dernier album intitulé « Dawlet El Ouchek » qui a eu un grand succès. 

Lors d’une soirée organisée au Centre Culturel « La Renaissance », notre chanteur national a donné une prestation intense. Il a fait vibrer toute la salle et conquis le cœur des assistants en étalant toutes ses capacités artistiques et toute l’étendue de son talent, que ce soit dans les chants traditionnels, religieux ou de tarab. Zine Haddad a un parcours musical riche et bien garni de chansons populaires et traditionnelles, il s’est imposé également dans les chants liturgiques et soufis. C’est qu’il a entamé sa formation à la Rachidia en tant que chateur de chorale puis en tant que soliste avec des répliques inspirées des chansons des grandes sommités de la chanson tunisienne (Ali Riahi, Sadok Thraya…) et se perfectionna dans bien d’autres mélodies. Après treize ans à la Rachidia, Zine Haddad a décidé de produire ses propres albums. Il a sorti cinq albums et six clips, tous dans la veine classique et tunisienne. Ses chansons sont appréciées du public. Il a représenté la Tunisie dans différentes festivités internationales et fut décoré à l’étranger à plusieurs reprises, notamment à la Maison de l’Opéra du Caire (2003, au Festival de Jéricho (2005) , au Festival des musiques sacrées de Paris (2008) et au Festival d’Amman en Jordanie(2009).

Le festival « Mawazine », rappelons-le, est l’un des plus grands festivals du monde. Il propose chaque année un panorama complet des plus belles musiques traditionnelles en provenance du Maroc, du Maghreb et du Proche-Orient. En accueillant des chanteurs et des formations de toute la région, la programmation du festival Mawazine contribue très largement à la promotion de la diversité musicale du patrimoine arabe et offre une visibilité unique aux plus grands talents du répertoire.  Zine Haddad, le seul tunisien présent à ce festival international, a égayé le public marocain d’une ambiance traditionnelle purement tunisienne. A l’entrée de la salle du spectacle, le public a eu droit à un mechmoum de jasmin, odeurs de Tunisie. La troupe musicale qui accompagnait Zine était composée de huit personnes conduites par le maestro Abdelbasset Metsahel. Le spectacle a débuté par un « Samaï » au mode « Hssine ». L’artiste tunisien, vêtu d’une Djebba a interprété d’abord une « Wasla » de Malouf puis il a enchainé par une série de chansons authentiques tunisiennes, suivies de deux chansons de sa nouvelle production « Dawlet El Ouchek ». Zine n’a pas manqué de surprendre le public en chantant deux pièces marocaines : Ouinou Hbibi » et « Choufou Halti ». Enfin et pour enflammer la salle, Zine a débité un cocktail de chants spirituels qui furent très appréciés des spectateurs.

 Hechmi KHALLADI

Mots-clés: