Pourquoi le report de l’assemblée générale élective de la FTAV ?.. Vers la tenue d’une AG élective le 6 juillet - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
24
2018

Tourisme

Pourquoi le report de l’assemblée générale élective de la FTAV ?.. Vers la tenue d’une AG élective le 6 juillet

Mardi 24 Juin 2014
نسخة للطباعة
Pourquoi le report de l’assemblée générale élective de la FTAV ?.. Vers la tenue d’une AG élective  le 6 juillet

La Fédération tunisienne des agences de voyages (FTAV) informe que son Assemblée générale élective prévue de longue date pour se tenir le 21 juin 2014 n’aura pas lieu et a été renvoyée à une date ultérieure. Ce report est consécutif à une décision de justice en date du 19 juin 2014. Une action en référé a en effet été intentée par un groupe d’agents de voyages non adhérents à la fédération qui contestent certains points des statuts de la fédération lesquels ont été amendés le 24 novembre 2013 lors d’une assemblée générale extraordinaire et adoptés à l’unanimité. La FTAV précise que ses statuts remontaient à l’année 1964 et que les  amendements apportés touchaient à la limitation du nombre de mandats des bureaux directeurs à deux pour des raisons démocratiques évidentes (les précédents statuts ne posaient aucune limite du nombre de mandats).Par ailleurs, les changements ont porté sur la réduction des membres du conseil d’administration de la FTAV de 20 à 9 pour une meilleure efficacité, outre des points concernant des actions de décentralisation pour une meilleure implication des régions de l’intérieur ainsi que l’adoption de la méthode de scrutin de liste lors des élections pour une meilleure homogénéité des candidatures. En tout état de cause, la FTAV souligne qu’elle s’en remet à la décision de justice et attendra le verdict en appel. 

Lors de la réunion tenue samedi à Tunis, certains adhérents ont appelé à  élaborer une nouvelle feuille de route afin de revoir certains points du nouveau statut pour éviter selon Mekki Marzougui membre de la fédération régionale de Douz de « la main mise sur la FTAV  de la part de l’actuel président » Ce dernier conteste la gestion de la Fédération et revendique également un audit comptable et financier de la FTAV depuis 2011. Contacté Nadia Ktata secrétaire général de la FTAV estime que la Fédération  a toujours consulté ses adhérents et défendu  les intérêts de la profession et la pérennité de ses activités. La Fédération a fait participer ses adhérents à ses décisions lors de ses réunions régionales, ses commissions,  ses conseils régionaux et ses assemblées. Ce qui a été soulevé  par huit agents de voyage de Douz est un cas isolé. D’ailleurs quatre d’entre eux  ne sont pas même adhérents à la FTAV » A propos de la tenue de l’assemblée élective sans l’organisation de  celle de Douz-Tozeur, Mme Ktata a estimé que la FTAV a organisé toutes ses AG dans de bonnes conditions à part celle de Douz-Tozeur où la liste présentée a été rejetée pour vice de forme. Le président qui s’est présenté a finalement préféré retirer sa candidature. La FTAV a le droit d’organiser son AG élective même sans le renouvellement du bureau de Douz comme le stipule le statut. L’ancien bureau pourra continuer à assumer sa tâche en attendant les nouvelles élections. Je me demande pourquoi ces contestataires n’ont-ils pas présenté de liste ? » L’AG de la FTAV  pourrait-elle   se tenir avant le 11 juillet, date fixée par le tribunal pour statuer sur la plainte des agences plaignantes ? Jusqu’à cette date et à partir de la fin de ce mois, la FTAV se retrouve de fait sans direction. »Non,  nous dit Mme Ktata  nous ne comptons pas rester les bras croisés. Nous organisons une assemblée générale exceptionnelle  le 26 juin prochain avec nos adhérents en  attendant la tenue de notre assemblée générale élective fixée le dimanche 6 juillet 2014.  » Bref,  nous pensons que la  FTAV a besoin du soutien de tous ses adhérents sans exception.  En étant soudées, les agences seront plus fortes et pourront faire entendre leur voix et peser de tout leur poids dans les décisions qui concernent leur secteur, particulièrement en cette période où la conjoncture est extrêmement délicate.

 Kamel BOUAOUINA

Mots-clés: