Demi-finales de la Coupe: CSS - JSK (2-0 A.P).. Les Sfaxiens ne lâchent pas prise… jusqu’à l’usure - Le Temps Tunisie
Tunis Lundi 28 Septembre 2020

Suivez-nous

Sep.
29
2020

CSS - JSK

Demi-finales de la Coupe: CSS - JSK (2-0 A.P).. Les Sfaxiens ne lâchent pas prise… jusqu’à l’usure

Dimanche 22 Juin 2014
نسخة للطباعة
Demi-finales de la Coupe: CSS - JSK (2-0 A.P).. Les Sfaxiens ne lâchent pas prise… jusqu’à l’usure

Synopsis

Stade M’hiri de Sfax

Temps chaud

Pelouse en bon état

Assistance estimée à 5000 spectateurs

Arbitrage de Khaled Guizani

Joueurs avertis : H.Louati (CSS), Sylla, Ben Dahnous, Mumba, M’hadhebi (JSK)

Formation des équipes :

CSS : Jridi, Youssufu, Maâloul, Boulaâbi, Derbali, F.Sassi, Kammoun, N’Dong, Hanachi, Khenissi, Ben Youssef

Remplacement de : Hanachi par Moncer (46’) - Kammoun par Challouf (73’) - Khenissi par H.Louati (113’)

JSK : Kalaï, Aouichi, Guizani, Sylla, Ben Dahnous, Mejri, M’hadhebi, Kaïta, Mumba, Jday, Laâmari.

Remplacement de : Laâmari par Ahmed Khalil (46’) - Mejri par Chhaïbi (85’)

C’est à l’usure que le Club Sfxien s’est qualifié pour la deuxième année consécutive en finale de la coupe aux dépens d’une Jeunesse Kairouanaise qui a préconisé un dispositif ultra défensif. Il était visible que les Aghlabites voulaient à défaut de pouvoir surprendre les Sfaxiens sur un contre les obliger au match nul et recourir ainsi à l’épreuve des tirs au but.

Ils ont failli réussir dans leur entreprise grâce à la prestation de leur gardien Ali Kalaï, auteur de nombreux arrêts déterminants et à cause de la précipitation des Sfaxiens qui ratèrent plusieurs occasions de but.

Finalement, la JSK a échoué parce que physiquement elle n’était pas en mesure de résister à son adversaire au cours des prolongations. En effet, le CSS, mieux en jambes a littéralement étouffé son vis-à-vis pour lui marquer deux buts.

Les « Noir et Blanc » auraient pu cartonner les Kairouanais sans leurs ratages monstres devant les bois de Ali Kalaï, notamment durant la deuxième prolongation.

Pour en revenir au match, notons que les deux protagonistes ont observé un round d’observation ayant duré dix minutes au cours desquelles le jeu se concentra au milieu du terrain. La JSK fut la première à ouvrir les hostilités par un contre attaque amorcé sur le côté gauche par Mejri qui remit devant Jday mais Boulaâbi plus prompt parvint à contrer le tir de l’attaquant kairouanais (9’). Depuis l’on assista à une domination sfaxienne qui multiplia les essais. Les attaques des sudistes ont butté contre une défense aghlabite regroupée qui a réussi à fermer hermétiquement les issues devant les Ben Youssef et consorts.

Le brio de Kalaï

Malgré le bloc kairouanais, le CSS put par intermittence placer des attaques dangereuses. La menace sfaxienne se fit particulièrement pressante à la 13’, qui vit Hanachi en excellente position reprendre au-dessus une déviation de Ben Youssef et à la 19’ quand Khenissi se présenta en tête à tête devant le gardien Kalaï qui réussit à repousser le danger. Mais l’occasion sfaxienne la plus nette se présenta à la 26’, lorsque Ben Youssef s’échappa sur le côté droit avant de croiser son tir et Kalaï au prix d’une remarquable détente parvient à dévier le ballon avant qu’il ne dépasse la ligne fatidique.

Le gardien Kalaï poursuivant ses arrêts décisifs allait sauver les siens par au moins trois buts tout fais. C’est ainsi qu’il repoussa un tir à bout portant de Ndong (50’) avant de s’interposer à la 81’ en dégageant du point un tir en force de Sassi.

C’en est pas fini puisque le gardien kairouanais dans un grand jour sauva sur sa ligne un tir de près de Sassi à moins de cinq minutes du temps réglementaire de la rencontre.

L’arbitre Guizani siffla la fin de celle-ci après une grande parade de Kalaï qui repoussa en corner une balle que tira Maâloul, sur coup franc, dans l’angle 90°.

La JSK à genoux au cours des prolongations

A l’évidence le CSS physiquement supérieur à son adversaire malgré le marathon de football auquel il est constamment confronté accentua sa domination au cours de la première prolongation.

Mais, en dépit des occasions nombreuses qu’il s’est créées. Le CSS ne parvint pas toujours à trouver la faille. Il a fallu attendre la 102’ pour enfin ouvrir la marque par Moncer qui paracheva victorieusement une action rapide entre Maâloul et Ben Youssef. Face à un adversaire terminant le match à genoux, le CSS ajouta comme à la parade un second but par H.Louati qui reprit dans les filets une déviation de Maâloul. (119’).

Ameur KERKENNI

  

Déclarations

Hamadi Daou (Entr. CSS) : «Coaching réussi»

 «La JSK nous a opposé une farouche résistance. Nous nous y attendions du reste à voir la JSK évoluer la plupart du temps dans sa zone pour miser sur les contres. Les joueurs (Moncer et H.Louati) entrés en cours de jeu, ont réussi un but chacun. Qualification amplement méritée qui aurait pu être sur un score encore plus large. Maintenant nous allons nous y mettre pour bien préparer la finale. Entre le ST et l’ESS, je n’ai pas à choisir l’une et l’autre sont deux grandes équipes qui imposent le respect ».

 

Dragan (Entr. JSK): «Forces inégales»

 « Nous avons évolué sur nos moyens face à une très bonne équipe sfaxienne. Nous avons cherché à piéger l’adversaire sur les contres mais, la défense sfaxienne était vigilante. Nous avons failli arriver aux tirs au but mais les miens ont fléchi durant les prolongations. Mais, tout compte, fait nous n’avons pas à rougir de la défaite ».

A.K

Mots-clés: 

Articles liés