Quand l’honneur de la famille est en jeu - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
25
2018

Quand

Quand l’honneur de la famille est en jeu

Dimanche 22 Juin 2014
نسخة للطباعة

C’est au cours du mois de Septembre 2012 que ce drame a eu lieu dans la ville de Sousse. La victime, un jeune home à la fleur de l’âge est passé de vie à trépas pour n’avoir pas tenu parole de se marier avec celle à qui il a promis de s’unir pour la vie. Le frère de la préposée est venu demander les raisons de l’annulation de cette liaison, la réponse était on ne peut plus claire. Le jeune homme a été appelé à travailler à l’étranger. Il a annulé tous ses projets pour se consacrer à sa carrière.

 Le frère de l’abusée n’en revenait pas. Il voulait pourtant trouver une solution à ce problème assez délicat car l’honneur de la famille était en jeu mais son interlocuteur était obstiné et ne voulait rien savoir. C’est à partir de cet entêtement que la bagarre a éclaté. La victime était de forte corpulence et doté d’une musculature assez impressionnante. Il est arrivé à prendre le dessus et a sévèrement tabassé celui qui aurait dû être son beau-frère. Fou de rage, ce dernier a tiré un couteau caché sous ses vêtements et a asséné un terrible coup au niveau du ventre de son adversaire. A la vue du sang il s’est enfui laissant la victime se tordre de douleur.

 Transporté de toute urgence à l’hôpital, le blessé a été reçu en urgence. Malgré les soins, il n’a pas pu résister et a fini par succomber à sa blessure.

 Le juge d’instruction s’est déplacé à l’hôpital à la tête d’une équipe judiciaire. Il a ordonné le transfert du cadavre à la morgue pour autopsie puis il a confié l’enquête aux inspecteurs de la brigade criminelle.

 Il a suffi de quelques jours d’investigations pour arrêter le coupable. Dès son premier interrogatoire il est passé aux aveux déclarant que sa sœur allait fêter son mariage au bout d’une semaine puis brusquement le futur élu a décidé subitement de tout annuler alors que tous les membres de la famille et les proches ont été invités. Ceci a provoqué de la suspicion et laissait circuler des rumeurs mettant l’honneur de la famille en jeu. Il voulait par son intervention faire revenir la victime sur sa décision mais l’entretien a mal fini. Il a déclaré n’avoir jamais pensé arriver à cette fin dramatique.

 Il a été traduit devant une chambre criminelle. Devant le juge il a réitéré ses déclarations données et a affirmé n’avoir jamais eu l’intention de tuer. Son avocat a précisé que l’inculpé voulait juste se défendre.

 Après les délibérations, le jeune homme a été reconnu coupable. Il a été condamné à une peine de prison à perpétuité.

 Il a fait opposition et sera de nouveau traduit devant la cour d’appel.

 AA