La FTH et l’UGTT signent une convention collective.. Démarrage effectif des négociations salariales - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
24
2018

La FTH et l’UGTT

La FTH et l’UGTT signent une convention collective.. Démarrage effectif des négociations salariales

Jeudi 19 Juin 2014
نسخة للطباعة
La FTH et l’UGTT signent une convention collective.. Démarrage effectif des négociations salariales

Bonne nouvelle. Désormais, les salaires et les primes dans le secteur touristiques seront mieux ordonnancées  selon des grilles de salaires aussi bien définies que classifiées suite à un accord  établi dans le cadre des conventions collectives entre la  Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie (FTH)  et l’Union Générale du Travail en Tunisie (UGTT). Hier, Radhouane Ben Salah président de la FTH et Houssine Abbassi, secrétaire général de l’UGTT en présence du ministre des Affaires sociales, Ahmed Ammar Youmbai, ont donné le coup de démarrage  des premières  négociations salariales dans le secteur. 

Ces négociations sociales concernent les salaires et les primes relatifs à l’année 2014 des employés du domaine de l’hôtellerie. Les travaux de la commission de négociations se poursuivront à raison de deux réunions par semaine jusqu’au 30 juin 2014. La convention stipule, également, que l’entrée en vigueur des augmentations des salaires et des primes se fera à partir de la date du 1er mai 2014. 

Des conditions meilleures !

L’amélioration des conditions du travail des milliers d’employés est un point sur lequel, les partenaires sociaux s’accordent. D’ailleurs, à l’occasion de la signature de cet accord cadre, la FTH, l’UGTT de même que le ministère de tutelle, ont insisté sur l’importance d’améliorer les conditions du travail au sein des unités hôtelières, tout en tenant compte de la situation et de la réalité économique des différents hôtels et surtout les problèmes auxquels sont confrontés les professionnels du tourisme. C’est dire, que l’augmentation salariale dans le secteur sera soumise à une double contrainte conjoncturelle et structurelle. 

Car, si l’on prend en considération les prévisions de la profession quant à la saison touristique estivale (baisse des réservations à titre d’exemple) ainsi que les problèmes structurels du secteur (endettements…), il serait difficile pour la partie syndicale d’espérer une augmentation salariale assez consistante. 

D’ailleurs, Radhouane Ben Salah Président de FTH a  déclaré  que les négociations qui viennent de démarrer aboutiront à des compromis avec avec la partie syndicale. « Nous souhaitons répondre aux attentes des employés, cependant, l’employé se doit tenir en compte des difficultés de son entreprise, de ce fait, nous espérons, bien évidemment, trouver des solutions satisfaisantes pour l’ensemble des partenaires», a-t-il affirmé. Raison de plus  pour les travailleurs d’être de plus compréhensifs face à la situation économique actuelle que connait le secteur. Radhouane Ben Salah, ajoute encore qu’il souhaite que les employés prennent, par la suite, une part à la vie de leur entreprise. Pour lui, «  la satisfaction des employés permettra l’amélioration des prestations de service et donnera un nouveau souffle au secteur du tourisme », a-t-il conclu. 

Quoi qu’il en soit, la signature de cet accord est une initiative à saluer. Mais, l’amélioration des conditions des employés pour garantir la bonne marche de l’entreprise et surtout pour introduire une dynamique dans le secteur, reste liée aux positions que les deux parties vont prendre durant les négociations. Une chose est sûre, chacune des parties va défendre sa position, bien que la FTH et l’UGTT ne souhaitent pas se limiter à des négociations salariales mais défendre également la place de l’employé au cœur même de l’entreprise. Espérons bien !

Zied DABBAR

Mots-clés: