Aucun sentiment humain d’un père à l’égard de sa fille - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 20 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
20
2018

Aucun sentiment

Aucun sentiment humain d’un père à l’égard de sa fille

Dimanche 15 Juin 2014
نسخة للطباعة
Aucun sentiment humain d’un père à l’égard de sa fille

En cette journée estivale du dimanche 8 juin 2014, une jeune élève âgée de quinze ans à la fleur de l’âge a succombé à ses brûlures. Son père l’ayant vue en compagnie d’un camarade de classe, l’a contrainte à l’accompagner. Il l’a dirigée vers un ancien poste de police inoccupé depuis la révolution car incendié par les manifestants, et là en toute quiétude, sans aucun sentiment humain d’un père à l’égard de sa fille, lui a versé de l’essence sur son corps et a allumé le feu. Il l’a laissée dans cet état et a quitté les lieux comme si de rien n’était. Un passant a tenté de secourir la petite. Il a fait appel aux agents de la protection civile et la police. La fille a été acheminée d’urgence à l’hôpital de Ben Arous.

Apparemment la jeune fille avait décidé et à plusieurs reprises de quitter le domicile parental. Elle ne pouvait plus supporter les altercations quotidiennes entre ses parents. Un père dominant sans pitié, cassant tout sur son chemin et une mère accrocheuse qui ne se laissait jamais faire. Un climat de tension régnait dans la maison et chaque jour la jeune fille s’attendait à ce qu’un malheur arrive. Elle a tenté de disparaître de la maison mais à chaque fois son père la forçait à yretourner non sans lui administrer une correction à sa manière.

Le jour des faits la jeune fille était en train de bavarder avec un camarade de classe devant l’école au moment où son père passait. C’était la fin.

Après onze jours de soins intensifs, elle a fini par succomber à ses brûlures.

Ce fou a été placé en détention. Il est à croire qu’il n’échappera pas à la peine capitale.

AA