Le théâtre en toute liberté - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 19 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
20
2018

16ème édition du Festival du monologue à Kairouan

Le théâtre en toute liberté

Samedi 14 Juin 2014
نسخة للطباعة

C’est aujourd’hui que démarrera la 16ème édition du festival international du monologue au Centre des arts dramatiques et scéniques de Kairouan. Organisé par l’association des anciens du théâtre de Kairouan, la cérémonie d’ouverture de cette manifestation dédiée au 4ème art rendra hommage à un homme de théâtre Mohamed Sadfi suivi d’une représentation de la nouvelle pièce de Farhat Henana « Ya baladi bah ». Auparavant, un carnaval théâtral sillonnera les rues de la ville.
La clôture aura lieu le 19 juin avec un programme qui comprend les résultats des ateliers de formation, la remise des prix et la représentation de la pièce « Hare9 Yetmana » de Raouf Ben Yaghlane. Festival compétitif, il présentera durant toute la semaine des monologues devant un jury composé de : Fathi Akkari, Mohamed salah Arouss, Houda Hamdani et Mohamed Kouni.
Les monologues qui seront présentés à cette compétition sont essentiellement de Tunisie, Libye et d’Algérie : « Joutha Thaira » de Hassen Jebali,  « Bog 0.5 » de Mourad Mtir, « 3an9oud 3aneb » de Zeineb Hamdani, « 7alet Dhaye3 » de Anwar Malki, « 3ayech Ma7roum » de Maher Touati, I3dem Mayet » de Chaker Yakoub, « Fi9 » de Lotfi Msahli (Tunisie), « Kayen kayen » de Amri Kaâyaouan et « Khadim Erijal Sayidouhoum » de Raouabah Hakim (Algérie) et « 7ikaya Trabelsia » de Khadija Sabri « Algérie.
D’autres pièces sont programmées hors compétition à savoir : « Dahaliz » et « Daouama » ( Algérie), « Alem » de Noura Arfaoui (Tunisie).  « Ghajaria » transe du duo Ahmed Hamam et Hamza Daâlouch. D’autres transes sont signés Hédi Majri et Meriem Akkari. Outre les débats des pièces en compétition, deux colloques sont prévus sur le thème « Théâtre et liberté », une table ronde sur « l’improvisation dans le monologue », des lectures théâtrales, des ateliers de formation ainsi qu’un spectacle musical de Hédi Khéchine.
Le public  kairouanais aura l’occasion de découvrir les nouveaux talents du monologue et profitera de représentation théâtrale  de professionnels. Une belle opportunité qui permettra à la fois de dynamiser le secteur et d’animer la ville de Okba Ibn Nafaâ.

Hayet Gharbi
Bas du formulaire