«Cartographie arabe en Méditerranée» - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 20 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
21
2018

Beït al-Hikma

«Cartographie arabe en Méditerranée»

Samedi 7 Juin 2014
نسخة للطباعة

Dans le cadre des conférences académiques de Beït al-Hikma, le Département des َsciences  humaines et sociales de L'Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts, présentera le jeudi 12 juin 2014 à 16h30, au siège de l’Académie à Carthage Hannibal, une conférence (en langue française) du Professeur  Mounira Chapoutôt-Remadi sur le thème: «Cartographie arabe en Méditerranée». La présentation sera suivie d'un débat.
 La géographie arabe a pris très rapidement son essor non seulement par le biais des traductions des savoirs grecs, persans et indiens mais aussi par suite de l'expansion rapide de l'empire islamique. La rapidité et l'immensité du Dar al-Islam ont suscité le besoin de connaître, de décrire et de mesurer l'ensemble des pays conquis. Connaitre les routes, tracer des itinéraires, énumérer les ressources de chaque pays et leurs spécificités, décrire les hommes et leurs traditions, acheminer les lettres du calife aux gouverneurs des provinces. Tous ces besoins ont stimulé la production de livres et une cartographie permettant de se représenter la différente partie de la terre habitée et connue.
Très vite, à partir de la deuxième phase de la conquête, les Arabes se tournent vers la mer, pour conquérir les îles de la Méditerranée mais aussi pour explorer l'Inde et le Sind et commercer avec l'Extrême-Orient. Ils se familiarisent avec la navigation. Ils construisent des bateaux dans leurs arsenaux, édifiant  des ribats, des tours de vigie et peuplent peu à peu les côtes.
Un Occident musulman plus offensif, par suite de la division de l'empire et de l'affaiblissement de l'Orient,  semble avoir fait basculer la  géographie comme la production de cartes marines dans cette partie du monde. L'astronomie arabe progresse au Maghreb et des cartes marines sont produites à l'Ouest.