Hayatou dément les accusations de corruption portées à son encontre par le «Sunday Times» - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 20 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
21
2018

Hayatou

Hayatou dément les accusations de corruption portées à son encontre par le «Sunday Times»

Jeudi 5 Juin 2014
نسخة للطباعة
Hayatou  dément les accusations de corruption  portées à son encontre par le «Sunday Times»

Le président de la Confédération africaine de football ( CAF), et vice-président de la FIFA, M. Issa  Hayatou, réfute catégoriquement et formellement les accusations de corruption portées à son  encontre par le journal britannique « Sunday Times » dans son édition du 1 Er juin 2014.

Avant la publication, M. Issa Hayatou a reçu de la part  d’un de leur représentant, Heidi Blake, un email le 30 mai 2014 à 18h21 sommant le président de la CAF de répondre avant 16h le lendemain  31 mai 2014.

Cet email fait part d’allégations fantaisistes selon lesqu elles M. Hayatou aurait reçu des cadeaux de  valeurs de la part de M. Bin Hammam et qu’il aurait aussi été grandement choyé durant un séjour  organisé à Doha en décembre 2009. Le Président de la  CAF ne s’est jamais rendue à une invitation  de M. Bin Hammam ni à Doha, ni à Kuala Lumpur.

Le journaliste du « Sunday Times » porte également u n certain nombre d’accusations graves envers  M. Hayatou, dont notamment le fait que M. Bin Hammam, en tant que Président à l’époque de la  commission Goal de la FIFA, aurait fait bénéficier la fédération Camerounaise d’un projet à hauteur  de 400 000 dollars américains. C’est affiché une cruelle méconnaissance du fonctionnement des  instances à la FIFA. Le Président d’une Commission ne prend pas de décision unilatérale. Mais de  manière collective avec les membres de la Commission. Le Président actuel de cette commission de  Développement à la FIFA n’est autre que M. Hayatou qui en connait donc bien le fonctionnement  Le « Sunday Times » accuse aussi M. Hayatou d’avoir reçu de la part de M. Bin Hammam juste avant  le 02 Décembre 2010, soixante (60) billets pour la Coupe du Monde, mais de quelle Coupe du Monde  s’agit-il ? Celle de 2010 ou celle de 2014 ? M. Hayatou, en tant que Président de la Commission  d’organisation de la Coupe du Monde 2010 et actuel vice-président de la FIFA, a-t-il besoin qu’on lui  offre des billets pour la Coupe du Monde ? Ne possède -t-il pas lui-même la capacité de par sa  position à en recevoir de droit ?

Malgré ses affirmations ridicules, le Président de la CAF souhaite donc répondre en détail aux questions du « Sunday Times » à travers ce communique de presse.

D’une part, M. Hayatou n’a jamais reçu de M. Bin Hammam, de l’Emir du Qatar ou de tout membre de  la candidature Qatari de récompenses financières afin de soutenir la candidature Qatar 2022.

D’autre part, le « Sunday Times » demande à M. Hayatou quel était le sujet d’une rencontre entre l’Emir du Qatar et le Chef de l’Etat Camerounais. Cette rencontre n’ayant jamais eu lieu, cette demande ne mérite aucune réponse car elle prouve son manque de sérieux.

De plus, le « Sunday Times » accuse M. Hayatou d’avoirbénéficié d’un mois de traitement médical dans une clinique privée aux frais de M. Bin Hammam. Ceci est une pure invention car M. Hayatou n’a bénéficié d’aucun traitement. Le seul traitement effectué par M. Hayatou concerne une séance de dialyse faite à Doha début janvier 2011 lors du Congrès de l’AFC pour lequel, comme de coutume, il était invité.

Le «Sunday Times» demande ensuite à M. Hayatou si ce dernier était au courant de paiements fait par M. Bin Hammam aux présidents des associations nationales Africaines, et si oui, cette information