Le capitaine de l’équipe olympique nigériane, Orkuma engagé pour 4 ans - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 20 Octobre 2018

Suivez-nous

Oct.
21
2018

ESS : Première recrue

Le capitaine de l’équipe olympique nigériane, Orkuma engagé pour 4 ans

Mercredi 4 Juin 2014
نسخة للطباعة

A l’approche du prochain  rendez-vous africain  en coupe de la CAF  ce samedi face  à Nkana FC,  la  préparation  va  bon train  pour la  bande à Lemerre  qui a  repris  les  choses  en mains.  Plus d’exercices   technico-tactiques, travail  en atelier,  par compartiment  pour huiler  davantage les  automatismes  entre  les  joueurs  tel  est  menu à deux jours du match. Par ailleurs,  ayant  relevé  le  déficit  du groupe  en matière  de balles arrêtées (lors du dernier  match,  l’ESS  n’a pas  su faire le bon usage  de 12 corners  et quatre coup francs  rien en première période) ,  le staff   technique  consacre d’ailleurs  plus  de temps  en ce  moment  à  ce point  tant  l’équipe  sahélienne   reste  en deçà  des  normes  standards.
Ainsi, Mouihbi, Tej et  Lahmar sont  les  plus  sollicités  pour  l’exécution des  coups de pieds arrêtés.  De  fait  après  la  séance  d’entrainement  collective,  ces  derniers  et  d’autres  sont  retenus  pour  une  séance  de tir  afin  d’améliorer  leur  rendement et surtout  l’efficacité  offensive du  groupe. Bref,  pour le  staff  technique , si le groupe  parvient  à  créer  le jeu et à s’offrir  des  occasions  de buts  en nombre, il n’en reste pas  moins  vrai  qu’il  pâtit  encore  par  une   certaine  inefficacité  offensive. Pas plus  tard  qu’il y a quelques  jours,  les  Etoilés  face  au  Ahly  ont  raté  une  précieuse  occasion  pour  bien se classer.   

Orkuma  ,une valeur sûre !
Première  opération  de recrutement ! l’Etoile  frappe  fort  en  engageant  le capitaine  de  l’équipe  nationale  Nigériane de moins  20 ans . Il s’agit  de Moses  Orkuma  ( 19/07/1994), milieu  offensif, actuel  sociétaire  du club  libyen  d’Al-Ahly Benghazi et  qui a  participé  avec  son pays  le Nigéria  à la  dernière  coupe  du monde de moins de 20 ans  en atteignant  le stade des  demi-finales de  cette épreuve. Le  Nigérian   s’est  engagé  avec  l’ESS  pour quatre  ans.  Il sera  à  la disposition  du staff  technique  au premier  juillet prochain  puisque  son contrat  avec Ahly Benghazi  expire  au  30  juin  courant.

A propos de la situation de Lemerre : Le flou
Quand  on  lui  pose  la question  sur l’avenir de la relation  de l’ESS  avec le coach Lemerre  après le 30 juin,  Ridha  Charfeddine  l’actuel  président  du  club sahélien,  se veut  à la fois  réaliste  et  optimiste. En  effet,  tout  en admettant que  le  technicien  français  est  « dans son  droit  de se renseigner sur la stratégie  du club  et  les moyens  à mettre en œuvre  pour garantir sa  réussite » (dixit  le président  étoilé), il n’en  reconnait  pas moins que  la réponse  de Roger  Lemerre   est  « tributaire  de  considérations   purement  familiales ». Pour autant ,  Ridha Charfeddine  se montrant  optimiste,  finit par lâcher « Monsieur  Lemerre  qui  s’y  plait  à l’ESS et à Sousse  ne manquera pas  de faire  le  bon choix ».

Belakhel et Jaziri : Retour  progressif
Absents  depuis  presque  un an pour lassaâd Jaziri, et  six mois pour  Wael Belakhel, les deux  joueurs   ont  entamé  leur  retour  progressif. En effet, s’ils ne sont  pas  encore  convoqués  pour  les matchs  officiels,  Belakhel  et Jaziri  prennent activement  part  aux  rencontres amicales de leur équipe.  Ainsi, dimanche passé  face  au club libyen de Madina,  si  Jaziri  a eu droit  à 50 minutes de temps de jeu, Wael Belakhel, en  revanche,  attend  toujours  le feu  vert de son coach.    

A propos de Franck Kom   
La question a été  abordée après  le test  amical de samedi dernier lors du réunion  tripartite : Kom-Jenayeh-Jaziri. En effet,  la proposition  faite  par  les dirigeants  étoilés  de prolonger  le contrat du  camerounais d’un  an ( jusqu’au 30 juin 2016)  moyennant  une  révision à la hausse  du salaire  et de certains avantages , a été  sinon  refusée  au moins  mise  sous réflexion  par  l’intéressé  qui  souhaite  changer  de  club.  Faut-il   rappeler  au demeurant  que  Franck Kom  s’est  très  bien  illustré  depuis qu’il est à l’ESS. Son adaptation s’est faite dans  un temps record  et ses  performances  se sont  affichées  rapidement. Pourtant, le  joueur  n’a pas  hélas bénéficié  du  même  traitement  que  certains  qui n’ont pas  eu autant de fait d’armes  pour ne pas  dire  qu’ils  n’ont même  pas  joué ou  presque . C’est dire  toute  la  réserve  affichée  par  le  joueur   face  à la  proposition  faite par les  dirigeants  et que l’on imagine « en deçà »  de ses espérances.   Ceci  explique bien  cela !

 

Sadok SLIMANE