«Nous ne faisons pas de prosélytisme. Et pourtant on veut nous brimer pour étouffer la voix de la raison et de la vérité» - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 19 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
20
2018

Shiisme et sunnisme: Ayatollah Mohamed Hassen Akhtari, président de l’Assemblée mondiale d’Ahl El Bayt

«Nous ne faisons pas de prosélytisme. Et pourtant on veut nous brimer pour étouffer la voix de la raison et de la vérité»

Dimanche 1 Juin 2014
نسخة للطباعة
Shiisme et sunnisme: Ayatollah Mohamed Hassen Akhtari, président de l’Assemblée mondiale d’Ahl El Bayt .. «Nous ne faisons pas de prosélytisme. Et pourtant on veut nous brimer pour étouffer la voix de la raison et de la vérité»

En visite en Tunisie, Ayatollah Mohamed Hassen Akhtari, figure éminente de l’école shiite des temps présents, a rencontré au cours de cette semaine des personnalités nationales politiques et religieuses, dont Rached Ghannouchi président du parti Ennahdha, Houcine Laabidi cheikh de la mosquée Zeitouna et Hamda Saied mufti de la République. Ayatollah Akhtari qui a côtoyé l’Imam Khomeyni adresse aujourd’hui, un message d’unité au monde islamique sunnite et chiite… D’autant plus qu’il a connu de près le monde arabe et islamique en ayant occupé plusieurs postes au sommet de l’Etat islamique iranien, entre autres, celui d’ambassadeur de son pays en Syrie pendant dix ans.

 Malgré un calendrier de rencontres chargé, le président de l’Assemblée mondiale d’Ahl El Bayt, lui aussi président du Comité de la Palestine nous accorde en exclusivité cette interview.

Le Temps : Pourquoi les sunnites n’acceptent pas l’existence du chiisme qu’ils considèrent comme une menace à leur croyance religieuse et veulent anéantir ce pan de l’Islam?

Ayatollah Mohamed Hassen Akhtari : En tant que chiite, j’ai dans ma bibliothèque personnelle des livres sunnites pour les sciences de base, hadith, exégèse, histoire et je ne lésine pas à les lire pour enrichir mes connaissances. Pour les sunnites la question se pose autrement. Et si l’on refuse ou que l’on ne permet pas à la pensée chiite des Ahl El Bayt (La sainte famille du Prophète, dont les adeptes sont appelés chiites) de se manifester c’est que ces gens là ont peur de la vérité qui dérange. Quand j’ai été ambassadeur en Syrie et je participais à des rencontres alors on m’accusait de faire du prosélytisme. Je n’ai jamais agi de la sorte mais quand quelqu’un vient me poser des questions sur le chiisme imamite je lui explique les faits. Nous ne faisons pas de prosélytisme. Et pourtant on veut nous brimer pour étouffer la voix de la raison et de la vérité.

Comment était l’accueil que des politiques et religieux sunnites vous ont réservé ?

Jusque-là j’ai rencontré le mufti de la République tunisienne Hamda Saied, Houcine Laabidi, cheikh de la mosquée Zeitouna et Rached Ghannouchi président du parti Ennahdha. Les rencontres que j’ai effectuées étaient dans le cadre de visites de courtoisie pour échanger des visions globales sur des questions concernant le monde islamique, mais aussi pour découvrir votre pays qu’on n’avait pas la possibilité de visiter auparavant, vu la conjoncture politique qui y sévissait. Les rencontres se sont très bien passées. J’ai trouvé à titre d’exemple que le cheikh de la Zeitouna très attaché à l’Unité entre musulmans. Il adore la sainte famille du prophète. Le mufti de la République quant à lui a déjà exprimé son point de vue lorsqu’il a visité la République islamique de l’Iran et a exprimé son point de vue quant au chiisme qu’il a confirmé être une branche de l’Islam. J’ai demandé à tous mes interlocuteurs et à Rached Ghannouchi également de multiplier les occasions de rencontres, d’organiser des séminaires pour lancer des débats essentiels entre intellectuels. Nous avons également discuté de la question du Takfir (accusation d’apostasie). Rached Ghannouchi et les autres sont d’accord sur le fait que le mouvement ‘’takfiriste’’ (accusation d’apostasie) ne s’accommode pas avec la pensée islamique.

Que pensez-vous de l’image de l’Islam religion humanitaire aujourd’hui altérée par des gens qui s’y revendiquent et qui occasionnent des actes de violence en son nom ?

Le monde islamique passe par des moments critiques. Car l’identité islamique a été usurpée par des gens qui parlent en son nom alors qu’ils sont bien loin du message de tolérance et d’Amour de l’Islam et au final ne sont autres que des traitres qui travaillent d’une manière directe ou indirecte pour l’impérialisme mondial. Mais il faut dire aussi que dans l’Histoire des occasions se sont présentées et ont fait ressortir le Message unificateur de l’Islam, c’était avec le triomphe de la résistance libanaise et la Révolution iranienne de 1979 qui a mis a mal les politiques impérialistes et les a remplacées par le système moral de l’Islam lequel s’applique à tous les domaines de la vie. Il s’agit d’un Islam qui sollicite la raison, loin d’une interprétation complètement diffamatoire du Message de la mission prophétique. Un Islam de l’Amour du prochain, qui accepte la différence, et incite ses adeptes à avoir un esprit critique vis-à-vis de la chose religieuse. l’Ijtihad dans l’école chiite imamite c’est-à-dire desAhl El Bayt est toujours de mise car l’Islam doit s’adapter à toutes les époques et non pas rester comme une entité dogmatique et archaïque. Les nouveaux adeptes de l’école d’Ahl El Bayt parmi les intellectuels sont des gens rationnels qui finissent par comprendre le sens de l’Islam : une religion universelle et humanitaire laquelle a une double dimension spirituelle et rationnelle. Le Coran nous incite à user de la logique et de la raison sans lesquelles on ne peut appréhender l’existence d’Allah et certifier de son Unicité. Une interprétation fidèle du Message d’Allah à travers le Coran nous amène à conclure que l’Islam est avant toute chose un renouvellement perpétuel de l’humanité de l’Homme et un horizon toujours nouveau qui se présente pour l’humanité.

Qu’en est-il de la morale politique et puis du système de valeurs auquel appelle l’Islam dans son sens fidèle au Message prophétique ?

On peut vivre en accumulant les possessions matérielles mais cela n’est pas le vrai sens de la vie telle que la définit l’Imam Khomeyni lequel donne une interprétation révolutionnaire de notre religion. La pensée de Khomeyni consiste à redonner un sens à la vie en se rattachant à la valeur la plus noble en l’Homme qui n’est autre que son humanité. Et là on peut parler du système moral de l’Islam valeur intrinsèque à cette religion qui s’adresse au monde entier et non pas seulement à un peuple ou à une race. Le système de valeur s’applique à tous les domaines de la vie dont la politique. La morale dans son sens le pluslarge (au-delà des règles de bonne conduite) est le but de la mission du prophète Mohammed lequel a été envoyé à l’humanité pour parfaire les vertus des mœurs.

Mona BEN GAMRA

 

Le cycle des Prophètes et le cycle des Imams

Le terme Ahl El Bayt désigne les “ Gens de la Maison “ du Prophète Mohammed, c’est à dire sa Sainte Descendance purifiée (Fatima Zahra, Ali, Al Hassan, Al Houssein et les autres Imams infaillibles). Selon l’école chiite imamite, Allah qui a clos le cycle des Prophète par Mohammed a préparé la progéniture de Ali et Fatima Zahra qu’il a purifié pour être la source du cycle imamite qui se charge de la mission de préserver dans sa splendeur et sa valeur intrinsèque le Message prophétique destinée à l’Humanité. Ahl El Bayt a été placé par Allah et maintes fois confirmé par son Prophète au dessus de tous les autres musulmans par leur rang, leur rôle, leur mérite, leur sagesse, leur connaissance et leur statut. Cependant il est étonnant de voir un grand nombre de musulmans ignorer cette notion d’Ahl El Bayt très importante dans l’Islam. Pour les Chiites pour prouver cela il est important de se baser sur des sources du Sunnisme et des sources communes aux deux branches de l’Islam afin de n’avoir aucun doute.