Une césarienne sous…portables - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 19 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
20
2018

Une première dans les annales de la médecine !

Une césarienne sous…portables

Samedi 31 Mai 2014
نسخة للطباعة

Dans la nuit du 29 au 30 mai courant  un incident s’est produit dans le service d’accouchement du CHU  Farhat Hached de Sousse. En effet,  une gynécologue  en plein exercice de son art lors d’une opération d’accouchement un peu compliquée  a crié sa colère quand soudainement le courant électrique a été coupé. Comme toute institution hospitalière qui plus est universitaire, on s’attendait à ce que le groupe électrogène se déclenche automatiquement pour  éviter la rupture de courant , il y va de la vie des malades sous machines. Or grande fut la surprise  quand au bout de quelques  instants le courant n’est pas rétabli. Urgence oblige, et prenant son mal en patience la praticienne s’est résolue à poursuivre l’opération d’accouchement sous césarienne  sous les projecteurs, tenez-vous bien, des portables de ses assistants ( sage-femmes et autres personnel du service). Quoiqu’il advienne, on veut bien comprendre que la situation des hôpitaux du secteur public laisse souvent à désirer mais de là à procéder sur un plateau technique sous les projeteurs des portables, c’est  une première  dans les annales de la médecine. 

 

Sadok SLIMANE