Trois anciens joueurs jugent le changement du staff technique et évaluent les chances de qualification en Ligue Africaine - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 17 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
18
2018

EST : Machouche,Hammami et Ben Mrad

Trois anciens joueurs jugent le changement du staff technique et évaluent les chances de qualification en Ligue Africaine

Vendredi 30 Mai 2014
نسخة للطباعة

Le changement intervenu au niveau du staff technique de l’Espérance ST a été différemment accueilli par les composantes de l’équipe de Bab Souika. Nous nous adressés à trois anciennes gloires, purs produits de l’équipe de Bab Souika en l’occurrence Ahmed Hammami, Abdeljabar Machouche et Abdelmajid Ben Mrad  
Pourquoi ces trois derniers et non d’autres? Rien que pour leur présence quasi permanente aux entraînements et aux rencontres de l’équipe senior. Donc les mieux placés pour recueillir leurs impressions sur le présent mais surtout sur le très court terme de l’équipe ou plutôt le reste de son parcours en ligue africaine.
Avec cette conclusion, celle consistant à dire que les demi-finales sont encore à la portée de l’Espérance et qu’une victoire sera synonyme de déclic, de relance dans la course.

- Abdeljabar Machouche «Manque de fraîcheur physique  et de motivation»
« Au risque de vous surprendre, je commence par vous répondre que la situation qui prévaut depuis quelques semaines en équipe senior n’est pas due à un problème d’entraîneur. Le problème est à chercher ailleurs, au niveau du manque évident de fraîcheur physique de nos joueurs. Il s’ensuit inévitablement une absence de motivation qui rejaillit sur leur comportement sur le terrain.  Ils sont champions de Tunisie me direz-vous ? Je vous réponds que la ligue africaine des clubs champions est une autre compétition qui nécessite un  football différent de celui qui a permis à nos joueurs de dominer de bout en bout la compétition nationale.
   Les médias assument, par ailleurs, une part, aussi infime soit-elle, dans cette situation. A force d’écrire et de dire sur les plateaux des radios et des télévisions que l’Espérance possède le meilleur et le plus riche effectif a fini par faire croire à une grande partie des joueurs qu’ils le sont vraiment. Et là, j’en veux aux joueurs cadres de l’équipe qui n’ont pas assumé leur rôle qui leur revient.
    Il n’empêche. Je continue à croire en la qualification aux demi-finales de la ligue africaine. La défaite contre Ahly Benghazi n’est pas à prendre comme repère dans la mesure où l’entraîneur n’aurait pas du toucher à la composition du compartiment de la défense comme il aurait du titulariser d’entrée Iheb Msakni dans le couloir droit. Les choses seraient passées autrement. Il reste à présent au staff technique de remettre les joueurs sur pied sur les plans aussi bien physique que mental et psychologique ».

- Ahmed Hammami «Les joueurs n’ont pas à douter de leurs moyens»
«Je pense qu’il serait prématuré de donner un avis sur le sujet. Je préfère ne pas anticiper et laisser staff technique et joueurs préparer sereinement leurs prochaines rencontres. Nos joueurs sont appelés à donner le meilleur d’eux-mêmes et surtout à ne pas douter en leurs moyens tout en continuant à croire en leurs chances de qualification aux demi-finales.
Le staff technique et administratif en place doit faire en sorte de les galvaniser et de les préparer aussi bien mentalement que psychologiquement. Je m’adresse, néanmoins, aux joueurs pour leur dire que rien n’est encore joué, que l’Espérance n’a rien à envier aux trois équipes de leur poule et qu’une victoire les relancera dans la course. L’occasion se présentera pour elle prochainement.  Personnellement, j’y crois toujours, partant du fait que mon statut d’ancien joueur de l’Espérance m’a appris qu’il ne faut jamais baisser les bras surtout qu’on a les moyens de réussir et le groupe actuel en a  sincèrement ».

- Abdelmajid Ben Mrad «Le changement du staff technique  était inévitable»
«Le changement était, à mon avis, inévitable. Le premier objectif de l’Espérance était la ligue africaine des clubs champions, aussi est-il anormal de perdre le gain des deux premières rencontres. Le retour de M. Desabre comme entraîneur va sérieusement contribuer à une réaction salutaire de tous les joueurs.
Je n’aime pas évoquer le choc psychologique mais plutôt les qualités et le savoir faire du technicien français. J’ai eu l’occasion de discuter football avec lui et de le voir travailler quand il a pris en mains une première fois l’équipe senior. Sous sa direction, l’Espérance a développé son meilleur football de la saison. C’est pourquoi j’estime que le choix porté sur sa personne pour succéder à Ruud Krol a été la meilleure solution d’autant plus qu’il connaît tous les joueurs, leurs points forts et faibles ce qui constitue un gain de temps précieux. Outre son recours à quelques jeunes joueurs qu’il a récemment rappelés en parmi l’effectif.
Vous me demandez mon avis sur le reste du parcours de l’Espérance, eh bien je reste plus que persuadé qu’elle a les moyens d’aller en demi-finales de la ligue africaine, il lui suffit de gagner son prochain match et ce sera le déclic ».

 

Rafik Ben ARFA