Les cinq critères du rachat - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 18 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
18
2018

Baccalauréat : Après les examens pratiques, les épreuves écrites le 4 juin

Les cinq critères du rachat

Vendredi 30 Mai 2014
نسخة للطباعة

Les épreuves du Bac approchent ! Cet examen représente la plupart du temps, une période synonyme de stress, de rythme décalé et accéléré ou encore de travail intense. Après les épreuves pratiques d’algorithme et de programmation et des technologies d’information et de la communication (pour la section sciences de l’information) et l’informatique (pour le reste des sections) et la génie mécanique (pour la section technique) du 19 au 27 mai, nos élèves mettent les bouchées doubles en vue de passer leur baccalauréat qui aura lieu les 4, 5,6,9,10 et 11  juin. Les résultats seront proclamés le 21 juin. La session de contrôle se tiendra les 24,25, 26 et  27 juin 2014. La proclamation des résultats est fixée pour le 5 juillet. Les élèves des classes terminales  recevront lundi prochain  leur convocation pour cet examen national et leur moyenne annuelle après la tenue des conseils des classes. Ces conseils de classe   constituent  une opportunité pour évaluer le parcours de nos élèves selon leurs résultats annuels et se prononcer quant à leur éventuel redoublement, triplement ou exclusion. C’est une occasion aussi d’attribuer la note d’assiduité qui varie de 0 pour les non assidus et l pour les assidus. Ce qui est un atout pour le rachat qui sera en outre  refusé en cas où le candidat au bac obtient la note zéro dans l’assiduité. La moyenne sera toujours calculée en tenant compte de la moyenne du bac et aussi des 25% de la moyenne annuelle de l’année en cours. Tout élève qui a obtenu une moyenne égale ou supérieure à 10 sur 20 est admis. Le rachat est accordé selon les critères suivants :
-La moyenne du baccalauréat supérieure ou égale à 9 sur 20
-La moyenne annuelle générale supérieure ou égale à 10 sur 20 au cours de l’année
-La moyenne arithmétique dans les deux épreuves principales supérieure ou égale à 8 sur 20
-La non obtention de zéro dans une matière principale
-La bonne conduite
Ceux dont la moyenne est inférieure à 10 et d’au moins 7/20 auront le droit de repasser les matières qu’ils choisiront pour la session de contrôle. La meilleure note obtenue entre les deux sessions sera celle comptabilisée pour la nouvelle moyenne. A partir du 8 juillet, les lycées distribueront aux bacheliers les mots de passe et les guides d’orientation. Pour le redoublement en classe terminale, l’élève devra obéir aux critères suivants : Une moyenne annuelle générale égale ou supérieure à 6 sur 20.L’âge au 15-9-2014 ne doit pas dépasser les 22 ans. L’élève ne doit pas redoubler deux fois dans les classes antécédentes (de la 1ème année à la 3ème année secondaire).Le triplement en 4ème année est soumis aux conditions suivantes: Une moyenne annuelle égale ou supérieure à 10 sur 20.L’âge au 15-9-2014 ne doit pas dépasser les 22 ans et le  redoublement plus que deux fois dans les niveaux antécédents (de la 1ère année à la 3ème année secondaire). Ceci sans oublier la bonne conduite, l’assiduité et l’avis favorable du conseil des classes. Tout élève ne répondant pas aux critères de redoublement sera exclu.
 

La révision : c’est parti
Conscients de l’importance de cette échéance, les élèves ont déjà  entamé leur révision  selon un planning et selon la proximité des dates d’examens . Il faut  identifier les choses les plus importantes, comme les matières à fort coefficient. Ceci sans oublier les matières littéraires pour les scientifiques par exemple .Certains n’arrivent pas à se mettre au travail et repoussent sans cesse le moment d’attaquer. D’autres sont paniqués à l’idée des tonnes de cours qu’il faut revoir et ne savent pas par quoi commencer. D’autres encore se lancent sans méthode dans des révisions marathon et voient leur stress augmenter de jour en jour. Avant de se lancer dans les révisions elles-mêmes, il faudrait  commencer  à préparer tous les supports qui vous seront nécessaires en procurant   les cours qui pourraient  manquer . Il faut compléter ce qui est incomplet, peu clair, mal noté et demander   à des amis leurs notes de cours. Il est préférable de faire des fiches et  rassembler les mémentos, les résumés, les schémas de bonne qualité qui se rapportent à chaque cours qui   permettront à l’élève  de bien comprendre et d’apprendre vite. Le travail à deux ou à trois ’est stimulant. Le regard de l’autre vous oblige à vous y mettre. On peut se faire des quiz, demander de l’aide si on n’a pas compris quelque chose. Attention, le danger, c’est la distraction.  Faites des nuits de sommeil de 7 heures au moins et éteignez votre portable pour ne pas être dérangé.  Bref, ce bac est un examen comme les autres. L’essentiel, c’est d’organiser ses connaissances le jour « j », ne pas paniquer ni s’affoler. Les parents prennent une part active dans les préparatifs de ces examens. Le plus souvent, ils vivent cette période avec la même angoisse et les mêmes espérances que les élèves eux-mêmes. Ayant besoin d’être entourés, ces jeunes candidats aux examens partagent leurs soucis avec leurs parents. Ils les mettent pour ainsi dire dans la confidence en leur parlant de leurs préoccupations. Les parents des élèves aux examens s’attachent donc à préparer les conditions les plus favorables aux révisions pour donner à leurs enfants le plus de chances de réussir. C’est que l’examen constitue une dure épreuve pour les nerfs des parents qui craignent pour leurs enfants les suites d’un dur labeur récompensé ou non et le choc d’un échec.  

 

Kamel BOAOUINA