Les œuvres des années vingt en point de mire - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 21 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
21
2018

Musiciens de Tunisie à Ennejma Ezzahra

Les œuvres des années vingt en point de mire

Mardi 27 Mai 2014
نسخة للطباعة

C'est dans le cadre de la sixième édition de la manifestation "Musiciens de Tunisie" , organisée au centre de musique Arabe et Méditerranéenne (CMAM) , sis au palais du Baron Rodolphe d'Erlanger (1872-1932) Ennejma Ezzahra et qui reprend du service après deux années d'absence, que la Classe de musique Arabe de l'institut supérieur de musique (ISM) de Sousse présente dans la soirée du 30 mai un concert intitulé "Achwak".
C'est le talentueux musicologue Iteb Jelaili qui est à l'origine de cette initiative qui donne , encore une fois, ses lettres de noblesse à la musique arabe authentique.
Pourquoi ce titre "Achwak" ? Il ne s'agit pas d'une oeuvre du grand Riadh Essombati mais plutôt d'un morceau instrumental composé par le regretté Zouhaier Belhéni auquel les jeunes de l'ISM de Sousse tiennent à rendre hommage pour l'occasion.
Encore une fois , Jelaili, qui sera de nouveau accompagné de l'ensemble "Nassim", misera sur la valeur intrinsèque de quelques jeunes de l'institut , férus de musique de qualité, pour meubler ce spectacle.
C'est ainsi que nous aurons une nouvelle opportunité d'apprécier le talent de Rakia Ben Khedija , Maroua Fejjari
Yosra Frigui et Wajih Kalai.
Pour l'occasion , les cantatrices interpréteront toutes les trois des oeuvres d'Oum Kalthoum alors que Wajih Kalai reprendra le poème de Ahmed Chawki "Ya nayemen rakadat goufounou" composé et chanté par Mohamed Abdelwahab en 1929.
Rakia Ben Khédija, une jeune très douée, n'a guère choisi la facilité . C'est ainsi qu'elle chantera le difficile poème d'Abou El Hassen Sâadallah Ibn Nasreddine Addoujaji composé par Ahmed Sabri Ennajridi (1926) "Li lazzaton fi zallati wa koudhoui".
Quant à Marwa Fejjari , elle interprétera un autre poème de l'énorme registre de la Diwa , à savoir "Mali foutintou bi lahdika lfatteki" (Ali El Jarem / Ahmed Sabri Ennajridi, 1926).
De son côté , Yosra Frigui reprendra l'inoubliable "Wa hakkouka anta lmouna wattalab " (Imam Abdallah Chabraoui/ Abou El Ala Mhamed,1926).
Nous précisons que le concert comportera en outre un Samai Hijaz et un morceau instrumental "Holm" , oeuvres de Iteb Jelaili .
Au total, les présents au CMAM de Sidi Bou Said auront rendez-vous avec une musique que, de nos jours, nous n'écoutons que très rarement. Ce qui constitue d'ailleurs une raison supplémentaire de féliciter Iteb Jelaili et son groupe d'avoir tenté de tenir bon face aux nouveaux courants musicaux dévastateurs.
Un grand bravo et bonne continuation.
 

HASSEN (SOUSSE)