Privé d’enfants, Il commet l’adultère - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 21 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
21
2018

Privé d’enfants

Privé d’enfants, Il commet l’adultère

Dimanche 25 Mai 2014
نسخة للطباعة
Privé d’enfants, Il commet l’adultère

Mariés depuis quelques années, ils vivaient heureux. Les années passaient sans qu’il n’y ait rien qui puisse perturber leur amour et leur union. Le seul point noir c’est que l’épouse est stérile. Elle est atteinte d’une maladie chronique qui l’empêche d’avoir des enfants. Plusieurs tentatives ont été essayées afin de la guérir mais tous les efforts consentis n’ont donné aucun résultat. N’empêche que la vie continuait sans problèmes. L’amour est plus fort que toute autre considération.

Malheureusement cela n’a pas duré. Depuis quelques mois l’épouse a constaté un terrible changement dans le comportement de son mari. Des absences continues, des rentrées tardives des fois à l’aube. Elle a essayé de se rapprocher de son mari. Elle lui a demandé de lui expliquer le changement brutal de ses habitudes car elle pensait qu’il s’agit de problèmes relatifs à son travail, mais le mutisme total de son mari l’avait fait sombrer dans le doute.

Bien qu’elle connaissait à fond son mari, le voir  commettre l’adultère est pour elle hors de question. Il n’oserait jamais  franchir le pas quelle que soit les raisons, mais elle tenait à vérifier d’elle-même si elle pense vrai.

Elle a décidé de l’épier. Elle l’a suivi  un jour et l’a vu de ses propres yeux déjeuner avec une dame dans un restaurant de la capitale. Elle l’a regardé de loin et s’est aperçue qu’il passait un bon moment. Il rigolait, il discutait il tenait sa compagne par la main. Malgré cela elle continuait à croire à la fidélité de son mari. Il s’agit peut-être a-t-elle dit d’une rencontre hasardeuse. Une collègue de travail !!

Mais elle a décidé de continuer à le suivre et l’épier. Elle s’est plantée devant son administration au moment de la sortie. Elle l’a vu rencontrer la même dame. Ils se sont dirigés vers un super marché où ils se sont approvisionnés puis ils se sont dirigés vers un immeuble et entrer dans un appartement. Elle les a suivis et a interrogé le concierge à leur sujet, ce dernier a répondu qu’il s’agit de nouveaux mariés. Ils venaient de louer l’appartement.

L’épouse est rentrée chez elle dans un état lamentable. Rongée par la fatalité de l’acte commis par celui qu’elle aimait profondément. Elle l’a attendu.

Dès qu’il avait mis les pieds chez lui, sa femme l’a interrogé au sujet de cette liaison. Il a complètement nié avoir une relation avec cette femme. Il a expliqué à son épouse qu’il s’agit d’une veuve d’un de ses amis qui venait de décéder à la suite d’une maladie incurable. Il a déclaré qu’avant de mourir, ce dernier l’avait prié d’encadrer son épouse et ne pas la laisser à la merci des gens. Il a déclaré à sa femme qu’il est resté fidèle à son ami et que de temps en temps il rendait visite à la veuve pour lui venir en aide en cas de besoin.

Des explications bidon, que l’épouse n’avait pas crues. Elle a décidé de porter plainte contre son mari pour adultère. Une plainte appuyée par le témoignage du concierge de l’immeuble et de quelques locataires.

Convoqué pour s’expliquer, l’époux a donné la même version. Pour lui il considérait cette veuve comme une sœur et n’avait jamais entretenu avec elle une relation sexuelle. Mais quelques jours plus tard, harcelé de partout et pressé de questions il a fini par se mettre à table et avouer sa relation extra conjugale. Sa complice a également avoué.

L’époux ingrat a expliqué aux enquêteurs qu’il n’avait jamais pensé tromper sa femme bien qu’elle soit stérile alors que lui il adorait avoir des enfants. Mais avec le temps il a perdu patience et a décidé de se marier avec une autre femme qui pourrait lui donner des enfants. Il a commencé par nouer relation et puis avec la multiplicité des rapports sa concubine est tombée enceinte. Informé il a décidé de divorcer de sa femme légitime tout en lui avouant son forfait.

 

Sa concubine avait déclaré qu’elle n’était pas du genre des femmes qui exercent des pressions sur leur partenaire marié pour divorcer. Elle a déclaré avoir accepté cette situation car son compagnon de moment lui a promis le mariage et qu’il avait entamé les procédures de divorce.

 

Le juge d’instruction a décidé de placer le couple en détention accusés d’adultère. Ils comparaîtront bientôt devant une chambre criminelle pour répondre de cette accusation.

AA

Mots-clés: