ESS – Ahly : Attention particulière sur le côté physique - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 21 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
22
2018

Coupe de la CAF Demain (18H) à Sousse

ESS – Ahly : Attention particulière sur le côté physique

Samedi 24 Mai 2014
نسخة للطباعة

Alternant entre la pelouse du stade Maârouf(local du club) et les hauteurs de Skanés, la préparation du match face à El-Ahly s’est déroulée dans une  ambiance sereine tout empreinte de volonté de bien faire. Si lors des cinq  séances  d’entrainements   programmées en ce sens,  le côté  physique (endurance et fraîcheur)  a  retenu  l’attention  du staff  technique, et pour  cause.  Face  aux  ivoiriens,  le fléchissement  des  joueurs  fut  tel  que  toute  l’équipe notamment  en première  période  est passée  carrément  à côté. C’est  que la  saturation  physique  est  à  un point critique. Donc il  fallait  réparer  cette  défaillance  en  prévisions  des  prochaines  sorties   à commencer  par celle  de demain  face  aux  égyptiens d’El-Ahly. Variation des  exercices, travail  par atelier,  Boubaker  Hannachi  le  préparateur  physique   s’est  employé  durant  toute  cette  semaine  à mettre  au niveau  requis   le groupe  avant  le ;match. Il est  vrai  que  la fin de saison sur le plan local  fut  chargée.

 

Chiheb Ben Fredj : au cas  où !
Bien présent  et en vu  depuis  le début de la  semaine,  le  jeune défenseur central de l’ESS  Chiheb Ben Fredj  (International Olympique)  a bénéficié  d’une attention  particulière  de  la part du staff  technique. En effet,  l’absence  de Felhi  conjuguée  à la  fatigue  ressentie  par  certains  comme Bédoui ou Naggez  sollicités ces derniers  temps,  ont  amené  Lemerre  à  envisager  l’éventualité ( en cas de besoin)  de faire  appel  à  ce  jeune  défenseur  aux  qualités   certaines  question  jeu aérien. Cela  est d’autant  plus  vrai  que  Radhouane  Felhi,  pas tout à fait  rétabli ,n’a  pas  pris  part à la séance d’entrainement  d’hier.
 

Nidhal  Saïd (USMo) convoité
Auteur  d’une  saison  exceptionnelle  avec  l’USMo,  Nidhal Saîd  pivot de son état  a été  l’un des artisans  du maintien  du club  du Ribat  en  Ligue 1. Mais  le  contrat du  joueur  avec  les  Bleus  expire  dans  un  mois (30 juin 2014)  et  le  joueur,  tant  il est  capable,  espère   accéder  à un palier supérieur   en  offrant  ses  services  à un club  jouant  pour les  titres.  Pour le moment  il semble avoir jeté son dévolu sur le voisin immédiat, l’ESS. En effet, le profil du joueur  intéresse   les  dirigeants  étoilés  qui  entendent  prendre  les  devants  pour  pallier au départ  plus que  probable de Franck Kom. En attendant la  confirmation  les prochains  jours, le  joueur  poursuit  l’aventure de son équipe l’USMo  en coupe  de Tunisie.
 

Le Sétifien Gourmi  pisté par   
L’attaquant  algérien  Khaled Gourmi (28 ans)  sociétaire de l’ES Sétif  est  pisté  par  les  dirigeants  étoilés. En effet,  entré  en contact  avec  le  directeur sportif   de l’ESS, Zied Jaziri, Khaled  Gourmi  après  le match de son équipe  face à  l’EST  a  bien  confirmé  ses  contacts,  ajoutant  au passage « que s’il est  intéressé  par  une expérience  en Tunisie, il  note  qu’à côté de l’ESS, il  ya  un autre  club  tunisien  qui est  intéressé  par ses  services ». Engagé  jusqu’en  juin 2015,  le  joueur  entend  se concentrer  pour le moment  sur  les  matches  de  son équipe  en phase  des poules de  la C1  africaine.

 

S.S

 

Abdessalem  Adhouma (Ex-  joueur de l’Etoile) « Raviver la  flamme de 2007 !»

 Mis à part  la Supercoupe d’Afrique (2008), l’Etoile  n’est  plus  montée  sur le podium  depuis  2007, année de son sacre continental, c’était  au stade du Caire  face  à l’équipe d’Al-Ahly, son adversaire justement ce  dimanche en phase des poules  dans  le cadre de la Coupe de la CAF. Heureuse  coïncidence ou  pas ? Les  confrontations   entre  les  deux  clubs  ont  toujours ravivé  la  passion  et  drainer  les foules, tout  comme d’ailleurs  les rencontres  opposant  équipes  tunisiennes  et  égyptiennes.  Pour autant, la dernière  victoire  de l’ESS  aux dépens du club cairote en 2007, sept ans après  reste  toujours   dans  les  mémoires  tant  les Etoilés,  nullement  favoris  ce jour-là,  ont  osé  défaire  les « Ahlaouis »,  encore  à l’époque  sur les  pics  du continent africain  à domicile  même.  Sept ans  après  certes  beaucoup d’eau a coulé  sous les  ponts,  le club d’Al-Ahly  n’est  plus  le même  ou presque (la dernière  fois qu’il a participé  à une  Coupe de la CAF dans  son  ancienne version  remonte à 1993), certes  également   l’Etoile  a perdu  ces dernières  années  de son aura,  mais  la passion est  toujours  là  comme  d’ailleurs   l’esprit  de 2007  tout  au  moins   côté  local.  Les  anciens  joueurs de l’Etoile  qui  ont  connu  d’autres  gloires  et d’autres  moments  parlent  du sacre  de 2007  comme  si c’était  hier. Star  de son équipe à l’époque  et ancien  joueur, Abdessalem Adhouma  est vite  monté au créneau  dés que l’on aborde  la question. En  effet  avance-t-il « Même  si  ce n’est pas le même cadre,  le match  ESS –Ahly  est  attendu  avec  beaucoup  de passion et d’intérêt. D’abord  en raison du souvenir  inoubliable de  notre sacre  en 2007 au Caire donc  même  sept ans  après  l’adversaire  sera  animé  d’un  désir de revanche. Par ailleurs, toutes  les confrontations  précédentes d’avant 2007  entre l’Etoile  et Ahly  à Sousse  se sont soldées  par  un  résultat de parité  ce qui  ne manquera  pas  de motiver  nos  joueurs  pour  rester  sur  le  ton de 2007 ». Oui  mais  l’équipe de 2014 n’est  pas  la  même que  celle  de 2007 ?  Pour  l’ancien  avant-centre  étoilé, «  La  présence  de  quelques  rescapés de 2007 ( je veux dire  Belbouli, Ghezal, Felhi …)  est  de nature à impliquer  le  reste du  groupe  et de les  motiver  davantage » de surcroit  ajouta  Adhouma «  l’équipe  actuelle  n’a trouvé  son équilibre que grâce  aux  joueurs  cités ( ceux-là même de 2007), le  recrutement de quelques  éléments  bien motivés  comme Mouihbi ou Slama et Tej   ont  permis  à l’équipe  avec le  travail d’un  grand  technicien (Lemerre) d’atteindre  un autre palier ». Est-ce  pour autant  que  l’équipe  sahélienne  se positionne  avant  ce match  en favorite ? Sans  hésitation  le numéro 10  étoilé des années  70  répondit «  Plus que  par le passé  l’ESS  part  favorite pour gagner ce match   tant  elle  est  sur  un  pente ascendante ».

 

Propos  recueillis par Sadok SLIMANE