Un festival boudé par son public - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 19 Juin 2018

Suivez-nous

Jun.
19
2018

Festival international du printemps des arts de Kairouan

Un festival boudé par son public

Samedi 24 Mai 2014
نسخة للطباعة

 Les Kairouanais se souviennent encore  de la première édition du Festival International du Printemps des Arts. C’était en 1995. Ils   garderont toujours en mémoire la grande salle des spectacles du complexe culturel Assad Ibn Fourat, à une période où elle était  prise d’assaut par des milliers  de passionnés de la poésie  venus de tous les coins du pays pour assister au récital du grand poète Syrien   feu  Nizar  Kabbani . Ils n’ont pas non plus oublié les autres soirées organisées  au mausolée  Sidi Abid Ghariani , au  musée du tapis ou à la faculté des lettres et des sciences humaines de Rakkada, animées par de grands noms de la poésie,   du cinéma et de la chanson.

 Hélas,  la dix neuvième édition de ce  festival   dont le coup d’envoi  a été donné   par le gouverneur de la région,  au vu de son programme, n’a pas répondu à l’attente du public kairouanais à l’exception de la soirée  inaugurale, heureusement  égayée par Le chanteur Lotfi Bouchnak .
Décidemment, la culture ne paie  plus de mine dans cette ville jadis grande capitale du savoir et des grands festivals.
Qu’on le veuille ou non ; Seules les grandes stars de la scène littéraire et artistique,  sont capables de faire l’événement. Le festival international  du printemps des arts de cette   année  en a manqué. Il n’a donc pas connu le succès escompté.
Espérons que la prochaine édition de ce festival sera meilleure.  
Neji Khammari

Le programme des  spectacles  
 Samedi 24 mai 2014 :
Concert de l’orchestre symphonique Tunisien  sous la direction du maestro Hafedh Makni
Dimanche 25 mai 2014 :
Présentation théâtrale’ Sifer facel’  (Zéro vergule) du metteur en scène, Taoufik Jebali   
projection du film ‘ Bab el Fella ‘ du réalisateur Moslah  Karim  
 Mercredi 28 Mai 2014 :
Clôture du festival : Exposition de peinture  et concert musical  de Sofiène Safta