Un début d’année loin d’être conforme aux attentes - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 6 Mars 2021

Suivez-nous

Mar.
7
2021

ESPOIRS DECUS DES KAIROUANAIS

Un début d’année loin d’être conforme aux attentes

Dimanche 17 Janvier 2021
نسخة للطباعة

 

Le Temps - Néji KHAMMARI

La propagation rapide de la pandémie de Covid-19 qui continue de faire des victimes dans la population. Les dernières protestations des habitants de la délégation d’El Ala réclamant des mesures concrètes et rapides pour booster le développement de leur région marginalisée et dont une bonne partie n’est pas encore desservie par l’eau potable sont parmi les signes qui montrent que la nouvelle année débute sous haute tension à Kairouan.

Ce début d’année a été marqué, aussi, par le mouvement de protestation dans la localité d’Ennabech de délégation de Kairouan Sud ont bloqué mardi dernier, la circulation entre la ville de Kairouan et celle d’Ouled Chamekh du gouvernorat de Mahdia, pour les mêmes raisons. A cela s’ajoute le déversement des dizaines de tonnes d’ordures dont on ignore encore l’origine dans les champs agricoles des localités de Rouissat, de la délégation de Chébika, et d’Essatour de celle de Sébikha. Il y a eu, encore, le mouvement de grève non autorisé par la centrale syndicale, déclenché durant trois jours (du jeudi 10, au dimanche 13-1-2021), par les agents de propreté urbaine relevant de la commune de Kairouan qui réclament la prime de nuit (7 dinars). Grève qui, rappelons-le, a pris une mauvaise tournure le weekend dernier. Les grévistes qui  n’ont pas vu d’un bon œil la décision de la municipalité de faire appel à un entrepreneur privé pour transporter les tonnes d’ordures entassées dans les différents quartiers de la ville pour ne pas polluer davantage l’environnement urbain en cette période sanitaire difficile ont  riposté en commettant des actes de violence caractérisés par des jets de  pierres  visant  le maire de la ville  et deux de ses collaborateurs, leur causant même des blessures. Une voiture relevant de la commune a été également endommagée. Cela avait nécessité l’intervention des forces de l’ordre pour rétablir le calme. Une plainte a été, d’ailleurs, déposée par les responsables municipaux contre les auteurs de ces agressions.

Il s’agit des principaux faits qui ont jalonné ce début de la nouvelle année 2021 et provoqué la colère des habitants, victimes des effets causés par ces ordures qui même lessivées par les dernières pluies affectent la santé humaine et altèrent les écosystèmes.

Pour les agriculteurs et les éleveurs, les dernières pluies salvatrices qui se sont abattues sur l’ensemble du territoire du gouvernorat, au début de cette nouvelle année (après une période de sècheresse), augurent d’une belle saison agricole.

Mais un petit couac à signaler, les diplômés du supérieur notamment ceux ayant dépassé les dix années de chômage, attendent toujours et impatiemment la mise en exécution des promesses des pouvoirs publics en vue de les recruter dans le cadre de la totale transparence. A ce sujet, certains de ces diplômés qui ont eu deux diplômes, une maitrise, avant les dix ans écoulés et un mastère, il y a neuf ans, espèrent, et c’est leur droit légitime, être inclus dans la liste des diplômés concernés par le très attendu recrutement promis par le gouvernement.

N.K.