Les houris de Salwa Ben Saïd - Le Temps Tunisie
Tunis Lundi 26 Octobre 2020

Suivez-nous

Oct.
27
2020

«La mort du Roi Tsongor» de Laurent Gaudé

Les houris de Salwa Ben Saïd

Mardi 15 Septembre 2020
نسخة للطباعة

Opérant à l'image d'une miniaturiste, Salwa Ben Saïd recrée des univers féminins qui sont un clin d'oeil esthétique aux traditions tunisiennes. 

Le monde pictural de Salwa Ben Saïd se trouve quelque part, à mi-chemin de Hedi Khayachi et Jalel Ben Abdallah. Empruntant au registre de ces deux artistes, Ben Saïd installe son monde propre sur lequel règnent des figures joyeuses et toujours émouvantes. 

 

"Regards de femmes"

Pour présenter sa nouvelle collection intitulée "Regards de femmes", Ben Saïd ouvrira son atelier au public le 25 septembre prochain. La journée durant, en plein coeur de la médina de Tunis, l'artiste exposera ses oeuvres les plus récentes ainsi que ses classiques. C'est à Tourbet el bey que Salwa Ben Saïd travaille inlassablement à recréer des univers féminins qui sortent autant de sa mémoire que de son imaginaire. Ces visages de femmes ou ces scènes de la vie d'antan qu'elle recompose, ont quelque chose de foncièrement éternel. 

Par une subtile mise en abyme, ces personnages qui peuplent les toiles semblent renaître dans le patio de la demeure traditionnelle où l'artiste vit et travaille. On dirait ainsi que les oeuvres interpellent la maison où elles ont vu le jour. Un peu comme si le geste de l'artiste générait un temps suspendu et propice à la réminiscence. 

Cet exercice de remémoration/sublimation, beaucoup d'artistes s'y sont prêtés. On peut ainsi évoquer aussi bien les scènes de la vie quotidienne recréées par Yahia Turki que les personnages figés dans l'éternité par Foued Zaouche. C'est dans cette matrice classique que Salwa Ben Saïd installe son dispositif. Elle apporte ensuite ses propres variations qui sont une technique de miniaturiste, une palette de couleurs vives, un sens inné du détail  et des modules évolutifs dont elle a le secret. 

À première vue, Salwa Ben Saïd est une digne élève de Jelal Ben Abdallah dont elle se sent très proche. Vues de plus près, les oeuvres de cette artiste sont tout à fait autonomes et porteuses d'une esthétique propre qui établit synthèse et convergences avec une longue tradition. De différentes manières, tous nos artistes ont sublimé la femme et les intérieurs féminins. De Aly Ben Salem à Abdelaziz Gorgi en passant par les peintres naïfs, tous ont sacrifié à cette inspiration. 

 

Un art classique et  vivifiant

Salwa Ben Saïd s'inscrit dans cette lignée, la vivifie d'une touche féminine et produit des oeuvres qui cherchent d'abord à être belles. Comme le ferait une brodeuse, notre artiste remet en permanence l'oeuvre sur le métier au point où sa griffe est désormais incontournable et reconnue. 

Chaque année ou presque, Salwa Ben Saïd revient avec une nouvelle collection. Cette fois, ce sont les regards insondables qu'elle privilégie, des regards de femmes, plus précisément des yeux de houris aussi célestes qu'évanescentes. Des oeuvres a découvrir et à insérer à leur juste valeur dans le mouvement général des oeuvres tunisiennes. 

 

 

H.B.