Tout va très bien… - Le Temps Tunisie
Tunis Lundi 19 Octobre 2020

Suivez-nous

Oct.
20
2020

.

Tout va très bien…

Samedi 29 Août 2020
نسخة للطباعة

se demander, si l’on n’est pas en train de rêver. 

Il va falloir se réveiller ou en prendre son parti. Désabusés et cyniques. Dysphoriques ? Le 1er septembre sera pourtant une journée particulière. A marquer d’une pierre blanche ? Rien n’est moins sûr… 

Mechichi fera cavalier seul. Ou pas. Fifty-fifty avec Saied : pas si sûr, ou plus, depuis l’affaire de Walid Zidi, dont il s’avère difficile, en réalité, d’en définir les tenants et les aboutissants. Parce qu’incongrue, parce que n’importe quoi, n’importe comment, parce que cela risque d’aller dans tous les sens, parce que la plénière, il y en a qui sont d’accord et tout autant qui sont contre. Le plus intéressant c’est que ce sont les mêmes. Pour simplifier : disons que plus personne à l’assemblée, ne sait plus sur quel pied il devra danser. Et puis, pour corser le tout, et pousser « la » décision dans un sens ou dans l’autre, il y a la menace qui plane, d’une simple et pure dissolution. Qui arrangera tout le monde. Enfin, c’est une façon de parler.

Qui est le Seigneur du château? Sûrement celui qui, dans un jeu d’échecs, préfère s’aligner du côté de l’échiquier. Et pas des pions. Celui qui a dit ça a tout compris car la métaphore est parlante. Mais ce n’est pas le plus important. Car le plus important, dans ce cas de figure, c’est d’arriver à établir une certaine cohérence, dans les idées, afin de ne pas en perdre le fil. En visant surtout très loin. Et en plaçant la barre très haut, pour pouvoir se surpasser, et éviter tous les culs-de-sac. Et les nids de vipère. Cela ne relève pas de l’évidence.

Sans transition : pourquoi Chawki Tabib a-t-il fait appel à Rached Ghannouchi, pour le sortir de mauvais pas dans lequel il est en train de s’engluer ? Parce que le seigneur du château ? 

Ça ira mieux demain.