Tension à El Kamour : «Grande retenue» des militaires face aux protestataires - Le Temps Tunisie
Tunis Lundi 30 Novembre 2020

Suivez-nous

Dec.
1
2020

.

Tension à El Kamour : «Grande retenue» des militaires face aux protestataires

Dimanche 19 Juillet 2020
نسخة للطباعة

LE TEMPS - TAP

Le ministre de la Défense nationale, Imed Hazgui, a indiqué que les unités militaires ont fait preuve "d'une extrême retenue concernant le mouvement de protestation à El Kamour".

"L'institution militaire n'affronte pas les mouvements de protestation. Son rôle consiste à assurer la protection des installations pétrolières et les stations de pompage. Elle ne tolérera, de la part de quiconque, des actes de saccage", a-t-il affirmé.

 

Le ministère de la Défense nationale avait affirmé, auparavant, que “l’Armée nationale, en vertu de sa responsabilité de protéger notre sécurité nationale et nos richesses nationales, ne permettra aucune action de sabotage visant des installations pétrolières ou toute attaque pouvant affecter des individus et qu’elle est pleinement prête à répondre à toutes les offensives et à les dissuader par tous les moyens légaux et judiciaires disponibles”.

A travers un communiqué publié jeudi, dans le contexte de la tension qui règne dans la région d’El Kamour, à Tataouine, le ministère de la Défense a précisé qu’un nombre important de jeunes de la région se sont rassemblés autour de la station de pompage sur place. Le ministère a affirmé que les forces armées ont traité ces actions avec un haut degré de responsabilité, de professionnalisme et de retenue pour éviter la perte de vies humaines et des escalades dangereuses”.

Des jeunes parmi les protestataires à Tataouine avaient convergé jeudi au centre-ville, en vue d’un regroupement en prélude au départ vers la région d’El Kamour où des sit-ineurs sont sur place depuis plusieurs jours.

Les sit-ineurs avaient prévu de fermer la vanne de pompage de pétrole à El Kamour, placée sous la surveillance de l’armée nationale présente sur les lieux, mais l’opération a été reportée, après l’intervention des notables de la ville.

Rappelons que des jeunes en sit-in à El Kamour ont envahi jeudi un site pétrolier et fermé une vanne de pompage du brut.

Par ailleurs, présidant, vendredi, la cérémonie de sortie de la promotion Commandant Faouzi Zayati, à l'Académie militaire de Fondouk Jedid, le ministre a déclaré que les unités militaires "ont agi avec une retenue particulière face à cette situation exceptionnelle pour éviter toute dérive dangereuse ou perte humaine".

S'agissant de la situation sur les frontières tunisiennes et les craintes quant à l'infiltration d’individus porteurs du Covid-19, Hazgui a estimé que "les craintes concernent, plutôt, la situation grave et exceptionnelle de guerre en Libye et l'afflux massif d'armes et de mercenaires".

Face à cette situation, la Tunisie a redoublé de vigilance en prenant des mesures de précaution par le déploiement des unités de l'armée nationale, le long de la frontière, a-t-il indiqué.