Les religions s’investissent dans le satellitaire - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 27 Janvier 2021

Suivez-nous

Jan.
27
2021

Attrape-nigauds et pêche miraculeuse:

Les religions s’investissent dans le satellitaire

Samedi 20 Juin 2020
نسخة للطباعة

LE TEMPS - Salah BEN HAMADI 

« Celui-ci sonne avec des cloches, celui-là crie du haut d’un minaret
Chacun glorifie sa religion, va savoir qui a raison ».
Ces vers que le grand poète arabe Abou El Ala Al Mâarri a dit, il y a près de 1000 ans, s’appliquent encore de nos jours, parfaitement, aux dizaines de chaînes de télévision à vocation purement religieuse diffusant via l’Arabsat et le Nilesat, dans une guerre sans merci où tous les moyens sont bons pour pêcher les naïfs.

Ces chaines les appellent la bonne graine.
La sauce qu’elles offrent est de marque islamique et chrétienne, avec des compositions et sous des étiquettes aussi nombreuses et variées que les sectes engendrées par l’Islam et le Christianisme au cours de leur longue et tumultueuse histoire.
L’appât est aussi divers, on va des possessions et évanouissements extatiques chez certaines communautés chrétiennes occidentales et africaines, aux cérémonies de flagellations et de mutilations commémorant « le martyr » de l’Imam Hussein, petit-fils du prophète Mohamed, chez les Musulmans chiites d’Irak et d’Iran.
Les chants liturgiques proposés par certaines chaines chrétiennes ont pris un look moderne, transformés en véritables chansons du genre des chansons profanes des groupes professionnels avec guitares, batteries, et danse.
Mais, outre les contributions de la modernité, les traditionnelles techniques de persuasion et d’argumentation restent en vigueur, notamment celle consistant à justifier le bien fondé de sa foi, en cherchant à montrer la fausseté et l’imposture de l’autre.

Progrès !
A cet égard, un citoyen nous a rapporté avoir été frappé par la participation de Tunisiens aux émissions interactives diffusées par quelques-unes de ces chaines religieuses hautement orientées, signalant en particulier des participations aux émissions de la mystérieuse chaine satellitaire des « Bannières noires » (arrayet essoud), chaine d’inspiration chiite, faisant du prosélytisme au nom du Messie sauveur islamique, appelé Le Mehdi, qui serait apparu à quelques élus, en 2015, selon cette chaine, et se préparerait à sortir bientôt en public.
Comme l’a noté un commentateur, avec ce tableau brillant de l’esprit humain, ajouté aux dizaines d’autres chaines satellitaires consacrées à ce qu’elles appellent les médecines alternatives fondées sur des pratiques magiques et des pharmacopées occultes prétendant assurer le rajeunissement perpétuel de l’homme, allez parler de progrès intellectuel et scientifique de l’humanité.