«Nous jouerons le rôle de conquérants !» - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 30 Juillet 2020

Suivez-nous

Aug.
3
2020

Même si l’O B débute  les matches barrages en pole position, l’’entraîneur Mohamed Ali Mâalej est catégorique :

«Nous jouerons le rôle de conquérants !»

Jeudi 18 Juin 2020
نسخة للطباعة

Parmi les quatre barragistes qui se disputeront dans une semaine les deux billets en jeu pour l’accession en Ligue un, l’Olympique de Béja est l’équipe qui partira avec les meilleures chances de retrouver sa place parmi l’élite. Une place qu’elle a quittée au terme de la saison 2016-2017 qui a été, rappelons-le, marquée par la chute de cinq équipes qui étaient, en plus de l’O Béja, l’AS Marsa, le CS Hammam-Lif, l’US Tataouine et l’Olympique de Sidi Bouzid. Ces relégations en cascade s’introduisaient alors dans le cadre de la décision de la FTF de réduire le nombre des clubs de la Ligue 1 à 14 au lieu de 16. 

Avec un total de 32 points à leur compteur, les «Cigognes» comptent 4 points d’avance sur leur rival direct, l’O de Sidi Bouzid qui en totalise 28 et, de ce fait, ils n’auront besoin que d’un seul petit point pour assurer leur retour en ligue 1.

Éviter le piège de la facilité et de la suffisance

Toutefois, le fait d’aborder leur double confrontation contre l’équipe de Sidi Bouzid en pool position pourrait représenter un piège que les protégés de Mohamed Ali Maalej devraient éviter impérativement. Il ne faudrait pas que leur confortable avance les verse dans la facilité et la suffisance. L’entraîneur Béjaois, Mohamed Ali Maalej en est d’ailleurs tout à fait conscient et c’est pourquoi a-t-il accordé un soin  bien particulier pour la préparation psychologique de ses joueurs «les statistiques des matches de football de par le monde indiquent que lorsqu’on joue pour le nul, on s’en sort la plupart du temps avec une défaite. Aussi, j’ai fait comprendre aux joueurs qu’il serait suicidaire de jouer pour le point du nul et Ils ont parfaitement  perçu le message. C’est pourquoi je peux vous dire que nous allons  aborder la compétition dans la peau de conquérants.» a-t-il souligné dans une déclaration accordée, avant hier, sur les ondes de radio Diwan FM.

Fin prêts pour relever 

le défi

Par la Même occasion, l’entraîneur ‘des rouge et Blanc’ a indiqué «que la préparation des deux matches barrages pour l’accession s’est déroulée dans de très bonnes conditions et ce grâce à la sollicitude de toutes les parties prenantes du club (dirigeants et public) qui ont fait front uni autour de leur club afin d’assurer le retour de leur retour en ligue 1. Un retour qu’on aurait pu déjà réaliser sans l’interruption du championnat à cause de la pandémie du covid 19. Nous devrions, en effet, accueillir, en match retour, l’Olympique de Sidi Bouzid  au stade Jomaa Remili. Un adversaire direct à notre portée, que nous aurions pu battre alors en toute logique sur notre terrain fétiche où nous avons fait, à chaque fois le plein, depuis le début de la saison.Mais, finalement, l’arrêt de la compétition n’aura fait que reporter la réalisation de l’objectif fixé. J’ai entière confiance dans le groupe qui s’est dépensé sans compter durant à l’entraînement. Il sauront répondre aux attentes du notre cher public. L’O Béja qui a, de tout temps, constitué le porte fanion de toute une région retrouvera au terme de cette saison l’élite. la place qui lui est sienne. Faudrait-il rappeler, à cet égard, que l’OB figure parmi les plus anciens clubs du pays. Sa création remonte en effet  à 1929  et qu’il a fêté donc l’année précédente son 90ème anniversaire»

La balle est désormais dans le camp des joueurs

Et  l’entraîneur béjaouas  de poursuivre ‘  aujourd’hui, je suis en mesure  d’affirmer que nous n’avons tout prévu et rien n’a été laissé au hasard au cours de nos préparatifs afin que tout le groupe se présente, le jour ‘j,’ dans les meilleures conditions physiques, techniques et mentales. La balle est désormais dans le camp des joueurs et c’est à eux, maintenant, de jouer»

Ameur KERKENNI