Ils ont dit - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 30 Mai 2020

Suivez-nous

May.
31
2020

.

Ils ont dit

Vendredi 22 Mai 2020
نسخة للطباعة

« Les pressions exercées par Ennahdha pour élargir la coalition gouvernementale et faire participer Qalb Tounes et Al Karama dans le gouvernement est une bonne chose dans l'absolu, sauf que les réelles intentions derrière cette manœuvre sont mauvaises. Par ailleurs, le but du mouvement Ennahdha, ou plutôt l’une de ses factions, n'est ni un large consensus, ni l’intérêt national (qui ne sont que de simples slogans), mais plutôt transférer la majorité parlementaire, qui se trouve au sein du bureau de l’ARP (Ennahdha, Qalb Tounes et Al Karama), au gouvernement. L’objectif étant de minimiser au sein du gouvernement le poids du chef du gouvernement et des partis qui le soutiennent (Attayar et Mouvement Echaâb). Le second objectif est de garantir la continuité des fonctions de Rached Ghannouchi à la tête du Parlement, après les multiples appels au retrait de confiance ».

Hichem Ajbouni (Député Attayar)

 

« Certes l’année sera difficile, avec une activité bancaire presque gelée pendant trois mois. Il y aura un grand impact sur le PNB (produit net bancaire) des banques avec une réduction qui peut atteindre les 25%. On ne peut pas nier l’impact mais ce n’est pas propre à la Tunisie, c’est international et c'est un problème d’envergure. En ce qui concerne les entreprises publiques, la situation de certaines d'entre elles est à revoir. On y injecte tous les jours des liquidités mais la situation ne se redresse pas. (…). On a des fleurons qui ont eu de vraies restructurations, mais aussi des entreprises où il y a du rafistolage. Pour ce qui est de la restructuration des banques publiques, j’estime que le challenge a été réussi. De son côté, la STB a fait le meilleur taux d'évolution du PNB avec +27%, le meilleur résultat net avec une évolution de +135%, le meilleur taux de coefficient d’exploitation avec 38% et le meilleur PNB par client ».

  Lotfi Dabbabi (DG de la Société Tunisienne de Banque)

 

« Avec les mesures anticipatives nous avons réussi à protéger le citoyen et préserver sa dignité et sur le plan sanitaire et sur le plan social. D’ailleurs, l’absence ou le manque d’historique pour certains bénéficiaires d’aide étaient derrière le retard accusé dans le versement des allocations. Maintenant tout est rentré dans l’ordre avec la plateforme que nous avons lancée. Nous avons répondu à 34 000 demandes sur les 200 000 enregistrées. Par ailleurs, le chef du gouvernement avait saisi l’occasion pour se prononcer sur la stratégie à adopter pour le reste de l’année pour sauver l’économie du pays. Citoyens et économistes s’accordent à dire que nous ne pouvons continuer à nous endetter, sachant que la dette publique a dépassé 80% du PIB.  Il faut aujourd’hui, avec la force et la volonté, se tourner vers des secteurs qui, auparavant, assuraient des milliards de revenus pour l’Etat notamment le secteur de l’Energie et en particulier, le phosphate délaissé par les gouvernements précédents ».

Asma Séhiri (Ministre de la Femme et porte-parole du gouvernement)

 

 

« Les entreprises ont réalisé la nécessité de s'adapter à un marché numérique. L'acquisition de compétences numériques constitue une grande leçon pour les entreprises. Ces changements survivront invariablement et continueront à être la nouvelle norme pour les entreprises. L'information vs la désinformation, les mouvements nationaux en réponse aux mouvements mondiaux, l'établissement et le maintien de la confiance du public, l'équilibre entre les priorités nationales en matière de santé et les priorités économiques ont tous été prioritaires pour les gouvernements et continueront à façonner les interactions du gouvernement avec le public. Ce que COVID-19 a montré, c'est que les gouvernements ne peuvent pas, et ne devraient pas, avoir à faire face à ces questions, seuls. Le secteur privé joue un rôle crucial en soutenant l’accès à d'informations précises, en utilisant des plateformes telles que Facebook. 

Ramez T. Shehadi (DG de Facebook pour la région MENA)