Lumières de l’âme dans les épaisses ténèbres - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 30 Mai 2020

Suivez-nous

May.
31
2020

RECITS DU CORAN : Yunus avalé par une baleine :

Lumières de l’âme dans les épaisses ténèbres

Vendredi 22 Mai 2020
نسخة للطباعة

 

37.139. Jonas avait lui aussi fait partie de Nos envoyés.

37.140. Il s'était réfugié sur un vaisseau surchargé.

37.141. On tira au sort et il fut parmi les rejetés à la mer,

37.142. Où une baleine l'avala, car il avait encouru Notre colère,

37.143. Et sans ses prières,

37.144. Il serait resté dans le ventre de la baleine jusqu'au Jour dernier.

37.145. Nous le fîmes rejeter, épuisé, sur une plage déserte

37.146. Et Nous fîmes pousser au-dessus de lui un plant de citrouille.

37.147. Nous l'envoyâmes ensuite comme messager à une population de cent mille âmes ou plus encore,

37.148. Qui crurent en Dieu. Aussi leur avons-Nous permis de jouir de la vie, pour une période déterminée.

 

*Les versets ci-dessus font partie de la Sourate Assafat (Les Rangées) qui évoque l’histoire de plusieurs prophètes dont celle de Yunus (Jonas).

Ce Prophète fut envoyé à une communauté d’Irak, dans une ville qui s’appelait, à l’époque, Ninive.

L'empire assyrien était alors puissant, et menaçait les deux Etats d'Israël et de Juda. Les Banou Israël, sont les douze fils de Yakoub, dont Yussuf… et aussi Yahuda (Judas) qui fut l’apôtre de Jésus et qui l’a trahi.

Yunus est celui qui est suscité par Dieu pour prêcher dans la capitale impériale...

Yunus fut donc envoyé au peuple de Ninive pour les inviter à n’adorer qu’un seul et unique Dieu –un Dieu sans associés, sans fils ni filles– et à cesser d’adorer des idoles et de commettre des péchés. Mais les gens refusèrent de l’écouter, firent mine de ne pas l’entendre, bref, l’ignorèrent superbement, car son discours les agaçait.

Ce comportement négatif, de la part de ses semblables, exaspérait Yunus au plus haut point. Raison pour laquelle il décida donc de s’exiler.  Il les mit en garde une dernière fois contre le châtiment de Dieu qui les guettait à cause de leur arrogance, mais ils se moquèrent de lui et prétendirent n’avoir peur de rien. Le cœur empli de colère envers eux, il décida de les abandonner à leur inévitable malheur.  Il rassembla quelques effets et partit, bien décidé à mettre la plus grande distance possible entre lui et ce peuple qu’il était venu à mépriser.

Ibn Kathir décrit la scène, à Ninive, tout de suite après le départ de Jonas : « Le ciel changea de couleur et tourna au rouge vif.  Les gens furent saisis de peur, comprenant que leur destruction était imminente. Toute la population de Ninive se rassembla au sommet d’une montagne et implora le pardon de Dieu. Dieu accepta leur repentir, le ciel reprit sa couleur normale et les gens retournèrent chez eux. Ils prièrent pour que Jonas revienne parmi eux et les guide vers le droit chemin.

Pendant ce temps, Jonas s’était embarqué sur un bateau dans l’espoir que celui-ci l’emmènerait le plus loin possible de ce peuple insouciant.  Le bateau vogua d’abord, avec ses passagers, sur une mer relativement calme.  Mais lorsque la nuit les enveloppa, des vents se mirent à souffler violemment et une tempête s’amena rapidement sur eux.  Le bateau fut secoué et les gens, tassés les uns sur les autres dans l’obscurité, décidèrent de jeter leurs bagages par-dessus bord, mais rien n’y fit. Le vent continua de souffler et le bateau tangua dangereusement. Les passagers, croyant que le poids, à bord, contribuait au problème, décidèrent alors de tirer à la courte paille pour déterminer qui serait, le premier, jeté par-dessus bord. Les vagues, maintenant hautes comme des montagnes, poussèrent le bateau dans toutes les directions. C’était la tradition, à l’époque, de tirer au sort pour déterminer une personne à jeter par-dessus bord. Le sort tomba sur Yunus et les gens en furent choqués, car il était connu d’eux comme un homme pieux et droit et nul d’entre eux n’aurait voulu le jeter dans la mer déchaînée.  Ils tirèrent au sort à deux autres reprises, mais chaque fois, le tirage détermina Yunus.