Victoire chaotique ! - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Apr.
24
2019

CA - CSHL (1-0)

Victoire chaotique !

Vendredi 8 Février 2019
نسخة للطباعة

Synopsis
Stade olympique d’El Menzah
Temps froid
Public nombreux
Pelouse praticable
Arbitre : Slim Belkhouas
Buts :Ali Abdi (65’)
Avertissements :Agrebi
Formations :
CA :Dkhili, Agrebi, Jaziri, Diouf, Abdi, Kossi, Mochili, Mcherek (Ben Yahia), Sehli, Dhaouaedi (Laabidi), Taoussi (Hadded 45’)
CSHL : Ali Gasmi, Mehrez, MoezAbboud, GhaithSghaïer, FaresMeskini, Mamba, Amine Aloui, BassemBoulaabi, Tarek Kardahay, GacemOuni, Malek Jamel (Marcelin)
Le match Club Africain ne fut pas facile à voir pour les présentset encore moins à jouer pour les joueurs des deux équipes. Du gaz lacrymogène, des projectiles de tous genres et un chaos général ont caractérisé cette rencontre entre des clubistes meurtris et un club Sportif d’Hammam-Lif soucieux de s’éloigner un tant soit peu de la zone dangereuses et qui a renouvelé son staff technique après la séparation avec Busher. Avant de parler de cette rencontre, on ne manquera pas de rappeler que les supporters clubistes n’avaient pas à se comporter comme ils l’ont fait et les journalistes ne sont aucunement responsables de la situation du club.
La première période fut d’un niveau technique moyen. Les occasions ne furent pas, non plus, nombreuses. Les clubistes furent les plus proches pour ouvrir la marque en se procurant quelques occasions. On en cotera celle de la 22ème minute mais le manque de concentration et la précipitation ont empêché Mcharek de marquer le premier but de cette rencontre.
Les deux équipes gagèrent ainsi les vestiaires dos à dos, mais ils ne revinrent sur la pelouse du stade d’El Menzah que trente minutes plus tard. Une pause qui n’a que trop duré. On notera également que les deux bancs des remplaçants changèrent d’emplacement pour éviter un public clubiste en colère. Ils ont été placés du côté des pelouses du stade olympique d’El Menzah.
En ce qui concerne la reprise, elle ne fut pas plus belle. Un jeu décousu et haché et deux formations incapables de hisser le jeu à un niveau acceptable. Il faut toutefois avouer que les conditions qui ont entourées cette rencontre ont conditionné les joueurs et la crispation était évidente des deux côtés. On rappellera que les clubistes jouèrent dans la moitié de terrain des banlieusards et cette domination a fini par payer puisque Ali Abdi ouvrit le score à la 65ème minute. Un but qui est venu libérer les clubistes. La réaction des hammam-lifois fut timide, voire inexistante. Cela aida considérablement les clubistes pour conserver leur maigre avantage jusqu’au coup de sifflet final. Ils auraient même pu doubler la marque, mais le jeune Sehli manqua de lucidité à l’approche des buts. C’est un succès qui permet aux « Rouge et Blanc » d’oublier un tant soit peu la déconvenue de Lubumbshi. Quant aux supporters, ils avaient raison de protester, mais la façon n’était pas la bonne…

Mourad AYARI