Pluies torrentielles, neige, grêle… et pénurie de gaz butane - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Feb.
17
2019

Vague de froid sur le nord-ouest

Pluies torrentielles, neige, grêle… et pénurie de gaz butane

Mercredi 6 Février 2019
نسخة للطباعة

Le Temps - Chaque vague de froid est attendue avec toutes les frayeurs possibles, dans le nord-ouest dépourvue des moindres commodités et de moyens de lutte contre toutes sortes de catastrophes naturelles, en plus d’une infrastructure précaire qui n’est pas faire pour faire face aux phénomènes naturels. Toutefois, les services de secours, en particulier la Protection civile et les forces sécuritaires et militaires font de leur mieux pour atténuer les risques.

 

Il est désolant de voir les régions du nord-ouest, de Kasserine à Siliana, en passant par Jendouba, le Kef et Béja, subir les affres de la vague de froid, alors qu’aucun membre du gouvernement n’a daigné lever le petit doigt pour aller s’enquérir des besoins de ces zones qui, grâce au courage de leurs habitants et leur adaptation à la situation, ont pu éviter le pire.
Toutefois, et ce qui est malheureux, c’est que, durant tout ce froid polaire, la majorité de ces régions manquent de bouteilles de gaz butane. Pourtant, aucune allusion n’a été faire par les responsables politiques, pour indiquer qu’il y a des efforts pour remédier à cette situation, alors que ces trois derniers jours ont été lourds à subir.
Des appels aux secours, pour l’approvisionnement de gaz butane à Béja, Siliana et le Kef, mais les responsables se cantonnent dans des explications qui n’apportent rien de nouveau, afin de permettre aux habitants de se réchauffer. Pour leur part, Jendouba et Kasserine ont bénéficié de la bonté des voisins algériens pour se procurer ce produit devenu rare.
En plus, des perturbations et des coupures de l'approvisionnement en eau potable ont été enregistrées dans la ville de Makthar et le village Souk El Jomaâ (gouvernorat de Siliana), en raison d'une coupure de l'électricité, selon la SONEDE.
C’est le cas des villes de Hassi Frid, Bouderiès et les zones hautes de la ville Telept dans le gouvernorat de Kasserine qui ont connu la même situation. La SONEDE prévoit une reprise progressive de l'approvisionnement en eau potable après le retour de l'électricité dans ces régions.
L'approvisionnement en eau potable a enregistré, également, des perturbations et coupures dans les villages El Mssaadia, Ain Edajjaj, El Araissia et El Aouachia dans la délégation de Thibar (gouvernorat de Béja), imputées à une panne sur le canal principal d'adduction de l'eau. La situation devait, en principe, reprendre son cours normal, dans la nuit d’hier, selon la SONEDE.
Appel à l’évacuation des maisons
Pour sa part, la commission régionale de lutte contre les catastrophes naturelles, à Jendouba, a appelé les habitants sur les deux rives de l’Oued Medjerda et ses affluents, au niveau des délégations de Ghardimaou, Oued Mliz, Jendouba-nord, Jendouba, Boussalem et Balta-Bou Aouane, à évacuer leurs maisons. Les riverains pourront être hébergés, dans des centres d’accueil, s’ils le souhaitent.
Cette décision a été prise après l’augmentation du niveau de l’eau de l’Oued, pour atteindre 9,11 mètres à Jendouba-ville et le remplissage des barrages limitrophes (Mallègue, Kasseb).
Les eaux de crue de l’oued Medjerda ont, déjà, encerclé des maisons dans certains quartiers à Jendouba-ville et Jendouba-nord.
D’autres quartiers à Boussalem ont été inondés, dans la nuit de lundi, par les eaux de pluie.
Selon des membres de la commission régionale de lutte contre les catastrophes naturelles, le niveau de l’eau de l’Oued Medjerda pourrait augmenter, jusqu’à aujourd’hui, à cause de la poursuite des averses à l’Est de l’Algérie et de pluies attendues, hier, sur les hauteurs de Jendouba, nécessitant un surcroit de prudence.
Secours à des automobilistes
bloqués par la neige
A Kasserine, quarante-quatre personnes bloquées par la neige sur la route nationale n°17 au niveau de Thala, ont été évacuées, dans la soirée de lundi, par les équipes de la commission locale de lutte contre les catastrophes naturelles.
Ces personnes venues de différents gouvernorats, pour profiter de la neige, ont étés accueillies et prises en charge au Foyer 25 juillet à Thala, fait savoir à l'agence TAP, le délégué de Thala, JawharChaabani.
En outre, trois camions libyens bloqués sur la route régionale n° 48, au niveau du croisement entre Thala et Kasserine, ont été dégagés, selon le délégué d’El Ayoun, Hamza Tarchouni, qui a ajouté que toutes les routes principales étaient opérationnelles, hier, après la fin des chutes de neige.
L’électricité et l’eau ont été rétablies dans la délégation d'El Ayoun. Alors que les services de la STEG (Société tunisienne de l’électricité et du gaz) poursuivent les efforts pour réparer les pannes de courant dans plusieurs zones des délégations de Majel Bel Abbes, Hassi El Ferid et Fériana, à cause de la chute de pylônes.
Par ailleurs, les opérations de dégagement de la neige sur les routes se sont poursuivies, jusqu’à tard dans la nuit de lundi, dans les localités Boueznia, Jaoua Ben Ghédhahem, El Bouajer.
En application des dispositions prises par la commission locale de lutte contre les catastrophes naturelles, des unités de la sûreté ont été mobilisées sur les routes nationales, régionales et les croisements pour orienter les usagers de la route et les secourir en cas de besoin.
Les engins de dégagement des routes ont été répartis dans les zones pouvant être touchées par la neige pour assurer l’efficacité des interventions.
Les malades atteints d’insuffisance rénale ont étés transportés aux hôpitaux locaux d’El Ayoun, Thala et Jédelienne.