Habib Ammar écope de 8 ans de prison - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Aug.
24
2019

Affaires de corruption

Habib Ammar écope de 8 ans de prison

Mercredi 6 Février 2019
نسخة للطباعة

La chambre criminelle chargée de juger les crimes financiers au pôle judiciaire financier et économique de Tunis a condamné, lundi 4 février, Habib Ammar, ex ministre de l’intérieur sous  Ben Ali, à 8 ans de prison ferme, dans une affaire de corruption et de trafic d’influence dans laquelle étaient également impliqués l’ancien président déchu Ben Ali, l’ex ministre des domaines de l’Etat et des affaires foncières, Ridha Grira et autres suspects dont la nièce de Leila Trabelsi, épouse de Ben Ali, appelé Faten Trabelsi.
L’affaire découverte par la commission d’investigation sur les faits de corruption sous l’ancien régime, concerne la cession au suspect Habib Ammar, d’un terrain sis à Gammarth, dans la banlieue nord de Tunis, couvrant 2085 mètres carrés au prix de 80 dinars le mètre carré par le biais de l’Agence foncière d’habitation, et ce suite à l’intervention directe de Ben Ali en faveur du suspect. L’opération a entrainé de grosses pertes aux dépens de l’Etat, en raison du prix modique du mètre carré appliqué dans cette opération, étant donné l’emplacement huppé du terrain.  Selon les estimations, les pertes dépasseraient un quart de milliard dinars.
Le suspect a prétendu avoir acheté le terrain à un prix plus élevé, en appliquant les procédures normales, ajoutant que d’autres ex ministres avaient acquis des terrains limitrophes à 30 et 40 dinars le mètre carré.

Salah BEN HAMADI