« Nous avons certes gagné mais la qualification se joue à Sousse » - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Apr.
23
2019

Lemerre, après Raja – ESS (0 – 2)

« Nous avons certes gagné mais la qualification se joue à Sousse »

Mardi 29 Janvier 2019
نسخة للطباعة

Peut-on avancer  après l’excellente  prestation et partant la  victoire des coéquipiers de  Chikhaoui  aux dépens du  Raja FC  en coupe arabe des clubs,  que  l’ESS  a déjà mis  un pied  en demi-finale de cette épreuve ?  Nul  doute  que  le réalisme du  coach  étoilé  est  venu  nous  rappeler  une  certaine vérité. Celle  qui consiste à  dire  que  certes,  les  étoilés  ont fait  preuve  de beaucoup de  rigueur et discipline tactique, voire  de réalisme  pour  surprendre  les  « Rajaouis » devant  leur  public, mais  n’oublions  pas  que  la  seconde  manche  à Sousse dans  quelques  jours  sera  d’autant  plus  difficile que  l’adversaire, n’ayant  plus  rien à perdre mais  tout à gagner  jettera sans  aucun doute  tout son dévolu  pour remonter la  pente. La question  est  dans ce cas : est-ce  que  les  protégés de l’espagnol  Garido (coach du Raja)  en seront  capables  de  contenir  l’ardeur  des sahéliens ce jour  là ? Au vu du match  aller , les  marocains  n’ont pas  été  exempts  de toute reproche  notamment en défense  lorsque  son  vis-à-vis  les  a surpris  en adoptant  le contre  rapide quia été  somme  toute  payant. Il n’ya  qu’à voir  l’état  de désorganisation  de l’équipe en phase  de repli  poour  s’en rendre compte. Mieux  encore et  même  si  les  coéquipiers de Lajour  ont  mis  la pression  sur l’adversaire  dans  les  vingt dernières  minutes du matchs,  ces  derniers   ont pâti  durant  le reste du match  d’’absence   de solutions  à l’offensive. Il a fallu attendre  les  changements de la  seconde période notamment l’entré  de Hafidhi  pour  voir  les  Marocains  plus percutants   voire  dangereux. C’est que  l’équipe  sahélienne, malgré  la  difficulté de l’opposition  a su  offrir  également  une  bien  meilleure  vigilance  défensive  et surtout  de la cohésion.  Certes,  l’ESS  aurait aspiré  à  un autre score  n’eut été  le manque  d’inspiration  de l’algérien  qui   pêche  encore  par  manque de lucidité. Il n’empêche  pour les  étoilés  qui ont  rempli  leur mission,  doivent   confirmer  ce nouveau élan   au match  retour  qui aura  nécessairement  une toute  autre  physionomie. En attendant  les protégés de Lemerre  auront  en fin de semaine en compétition continentale  un autre  examen de passage  face  au CSS.

 

 Sadok SLIMANE