Les banques cotées accusent une perte de 3 MD - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Apr.
26
2019

Sur fond de limitation des crédits par rapport aux dépôts à 120%

Les banques cotées accusent une perte de 3 MD

Samedi 26 Janvier 2019
نسخة للطباعة

Lâchées par les investisseurs, les banques cotées accusent une perte lourde et sèche de 3 milliards de dinars en terme de capitalisation 

L’intermédiaire en Bourse AFC, filiale du groupe ATB vient de publier sa revue 2019 pour les principales  valeurs cotées constituant l’ossature de son portefeuille de titres.  Après une hausse de 13% des bénéfices des sociétés cotées réalisé en 2018, l’intermédiaire en bourse prévoit un ralentissement des bénéfices en 2019. Les banques tireront le marché à la baisse.

L’intermédiaire AFC prévoit : « un ralentissement du taux d’intérêt en 2019 accompagné par un régime d’octroi de crédits en stagnation. Une reprise est toutefois prévue en 2020 pour les bénéfices avec un taux moyen de 10% ».

« En effet et depuis la consultation sur la mise en place d’une circulaire de la banque centrale sur la limitation du ratio crédit par rapport aux dépôts à 120%, les investisseurs ont lâché les banques et  leurs titres ont été malmenés en bourse perdant plus de 3 milliards de dinars en terme de capitalisation entre le 28 août et la fin de l’année », souligne la revue. Les investisseurs  n’ont pas fait la part des choses entre les banques  qui pourtant sont sont en conformité avec ce ratio et celles qui sont proches. La BIAT a par exemple perdu 961 millions de dinars de sa capitalisation.

Le  portefeuille des titres sélectionné par l’AFC

L’intermédiaire a sélectionné 10 valeurs qui forment son portefeuille de titres de prédilection pour l’exercice 2019. Ces valeurs ont été ventilées sur trois profils : les défensives : la SFBT, SAH et PGH : les sociétés exportatrices qui continuent de tirer profit de la dépréciation du dinar (OTH, SOTUVER, TPR et Telnet), ainsi que les sociétés financières en position de leader (BIAT et Tunisie Valeurs). Ce sont les principales valeurs recommandées pour l’année 2019.

Pour les années 2019 et 2020, l’AFC prévoit des résultats nets part du groupe pour la BIAT de 247,5 MDT et 256,1 MDT. « Dans un environnement bancaire tunisien encore mouvant,  nous maintenons notre recommandation à l’Achat sur le titre avec un cours objectif de 170 DT. », note la revue.

Le titre  One Tech Holding est intégré encore une fois dans le portefeuille des titres recommandés par l’AFC. « Le résultat net part du Groupe serait bénéficiaire de 55 MDT en 2018. En 2020, le chiffre d’affaires du Groupe pourrait dépasser les 1 milliard de dinars avec un résultat net part du Groupe avoisinant les 77 MDT », estime la même source.

Idem pour les titres PGH et SAH dont les cours pouvant atteindre respectivement 14 dinar et 13,5 dinar en 2019

Pour la SFBT : « La société jouit d’un profil de risque très faible, d’une situation financière très solide, avec une trésorerie excédentaire, une rentabilité élevée et une position de leader sur ses marchés. Tous ces avantages confèrent à la SFBT le caractère d’une valeur de fonds de portefeuille. Nous maintenons notre recommandation à l’Achat sur le titre qui a toujours fait partie des valeurs que nous recommandons. Son cours pourrait atteindre les 26 DT assez rapidement ». SOTUVER  et Telnet Holding présentent également de grands potentiels de croissance avec des cours cible de 11,2 DT et 12,5 DT.

L’intermédiaire en Bourse recommande également le titre TPR et ce malgré les contraintes rencontrées par le groupe. Malgré la forte volatilité des coûts des intrants, la dépréciation continue du dinar face à l’euro et l’intensification de la concurrence déloyale et des produits contrefaits, le Groupe a su faire face à toutes ces contraintes tout en améliorant ses indicateurs financiers.

Tunisie Valeurs qui vient d’obtenir l’agrément pour se transformer en banque d’affaires avec une augmentation prévue  du capital social de 10 à 20 millions de dinars par incorporation de réserves et  la création de deux nouvelles sociétés, qui seraient détenues à hauteur de 100% par l’entité cotée, pour l’exercice des métiers d’intermédiation en bourse et de gestion d’actifs, à réaliser dans un délai de six mois, sont autant de facteurs à consolider  la position de la société.

Yosr GUERFEL AKKARI