Un coup de pouce aux jeunes talents - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

May.
22
2019

Concours Yasmine Azaiez de violon : Master class d’Oscar Parks et Douglas Harrison

Un coup de pouce aux jeunes talents

Vendredi 25 Janvier 2019
نسخة للطباعة

La jeune violoniste tuniso-britannique,  Yasmine Azaiez œuvre depuis quelques mois, à donner espoir et opportunité aux jeunes talents tunisiens de toutes les régions du pays, en leur accordant la chance de s’exprimer et d’étaler leurs performances, en présence du  public et des médias. En lançant la première édition du concours portant son nom, l’artiste qui n’est plus à présenter, aspire à rendre cette compétition, annuelle,  ciblant le plus grand nombre de participants qui désirent devenir un jour  célèbres,  au-delà de nos frontières.

Ce projet a été réalisé dans une ambiance conviviale et en interaction avec le public, grâce au concours du British Council et de l’Ambassade Britannique à Tunis, qui viennent d’organiser dimanche 20 janvier à la Marsa,  une Master class de violon, dirigée par deux musiciens Britanniques, Oscar Parks et Douglas Harrison, en présence de Yasmine Azaiez, (leur ancienne camarade de classe à Londres), et des médias.

Todor Petrov qui accompagnait  au piano les lauréats, en joua nr avec  virtuosité   des airs de Mozart et Bach,  collabore depuis 1990 avec de nombreux Ensembles de musique de chambre et orchestraux,  tant en Tunisie qu’à l’Etranger.   Formateur, il enseigne le piano à l’Institut Supérieur de musique de Sousse.

La master class, organisée avec les soins de British Council,  fait suite à la toute première compétition de violon pour jeunes musiciens tunisiens, jugée par un jury Britannique, conçue, dirigée et gérée par l’artiste Yasmine Azaiez, une ancienne étudiante à l'École Yehudi Menuhin,    l'une des plus connues du monde des Violonistes. L'événement a ainsi offert  l'occasion aux trois premiers gagnants de la compétition, d’améliorer leurs techniques, car le jugement a été basé sur les points forts, à savoir, l’intonation, le rythme et l’originalité.

Après les préliminaires de fin 2018, nous explique Yasmine Azaiez, le nombre  des candidats retenus au début,  était de 25, (âgés entre 13 et 19 ans), puis de 1 3 participants seulement  après quelques désistements. Les lauréats de ce premier concours de violon ont été appelés le 19 janvier   à la Salle « Le Mondial », pour   recevoir leurs récompenses, des mains de violonistes internationaux.  Quant à la cérémonie, elle a été suivie par le concert, « African Jasmine » qu’a donné pour la première fois, Yasmine Azaiez ; une manière, selon elle, d’unir le Continent africain à travers la musique, et aussi de créer une fusion entre les instruments musicaux africains.

On nous apprend par ailleurs,  que  la valeur globale du Prix est de 3.500 dinars ; un don du célèbre musicien coréen, Hyung Joon Won, de l’Ecole et Orchestre Lindenbaum, en Corée du Sud. Louable geste, estime Yasmine Azaiez  qui a  du mal à trouver des sponsors en ces jours de crise.

Le Pprix a été attribué aux trois premiers lauréats comme suit : deux milles dinars à Sarra Sahnoun de Tunis,  et élève de Rachid Koubaa ; mille dinars à Hejer Kcharem de Sfax, et cinq cent dinars à Aziz Souli de Jendouba.

Ce concours, un véritable coup de pouce   offrant aux jeunes violonistes tunisiens l’occasion de se faire écouter et juger par un prestigieux jury, va leur permettre aussi,  de jouer en duo avec notre virtuose artiste, de renommée internationale,  Yasmine Azaiez, qui  donnera d’ailleurs ce samedi 26 janvier à 19H30 au Théâtre Municipal de Tunis,  sa toute nouvelle création intitulée : « African Jasmine »… Soyons nombreux pour l’applaudir.

                                                                                                                             Sayda BEN ZINEB