Un processus qui rencontre des difficultés - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Nov.
22
2019

Fusion entre Nidaa Tounes et l’UPL

Un processus qui rencontre des difficultés

Vendredi 25 Janvier 2019
نسخة للطباعة

Le processus de fusion et de dialogue entre le Mouvement Nidaa Tounes et l’Union patriotique libre (UPL) rencontre des difficultés, mais la vision commence à se clarifier en dépit des différends, a déclaré jeudi à l’agence TAP le dirigeant au Mouvement, Boujemâa Remili.

Selon lui, " les militants de l’UPL sont mécontents face au processus de fusion qui, à leurs yeux, n’avance pas comme il se doit ".

A ce propos, il a jugé indispensable de mener à terme ce processus pour surmonter les divisions et les différends et éviter de nouvelles démissions, notamment dans les rangs du bloc parlementaire.

Cinq députés avaient annoncé mardi dernier officiellement leur démission du Bloc de Nidaa Tounes. Il s’agit de Dorra Yaâcoubi, Tarek Ftiti, Ridha Zghondi, Ali Bellakhoua et Mahmoud Kahri.

Les députés démissionnaires appartenaient à l'Union patriotique libre (UPL) qui avait fusionné le 17 octobre 2018 avec Nidaa Tounes.

A la suite de ces dernières démissions, le bloc du mouvement Ennahdha conserve la première place au parlement avec 68 députés, suivi du bloc de la Coalition nationale avec 44 députés, alors que le bloc de Nidaa Tounes termine à la troisième place avec 41 députés.

" Il faut approfondir le dialogue entre les militants de Nidaa Tounes et de l’UPL pour faciliter la fusion et éviter de nouvelles démissions ", a indiqué Boujomâa Remili.

D’après lui, " la feuille de route du prochain congrès du Mouvement Nidaa Tounes prévu les 2 et 3 mars 2019 prévoit un point sur l’accord de fusion avec l’UPL et les droits de ses militants au cours des congrès régionaux et lors du processus électoral ".

 

" Le Congrès doit être organisé de façon démocratique pour que la base soit rassurée et convaincue de son bon déroulement ", a-t-il indiqué.

Il s’agit, a-t-il ajouté, " d’une étape électorale pour aboutir à un nouveau comité directeur et il semble essentiel d’accepter les résultats des élections ".

" L’équation est difficile mais nécessaire ", a-t-il lancé.

Ouvert sur les forces et les initiatives, Nidaa Tounes cherche à obtenir l’adhésion de nouvelles personnalités et à reconquérir les démissionnaires, a-t-il souligné, faisant état, à ce propos, du retour de nombre des militants du parti dont Hachemi Khedhiri qui a démissionné récemment du Mouvement Machrou Tounes.