Salma Elloumi : «Notre prochain congrès sera rassembleur et unificateur» - Ridha Belhadj : «Le président de la République, Béji Caïd Essebsi sera le candidat du parti à l’élection présidentielle de 2019» - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

May.
26
2019

Nidaa mobilise sa base pour son prochain congrès

Salma Elloumi : «Notre prochain congrès sera rassembleur et unificateur» - Ridha Belhadj : «Le président de la République, Béji Caïd Essebsi sera le candidat du parti à l’élection présidentielle de 2019»

Mercredi 23 Janvier 2019
نسخة للطباعة

Le parti Nidaa Tounès a organisé samedi 19 janvier un meeting à Nabeul, enregistrant une présence massive des militants et des sympathisants du parti dans la région. Les différentes coordinations locales, des députés et des associations de la société civile ainsi que des personnalités nationales avaient participé à ce grand rassemblement politique en vue de préparer le prochain congrès électoral du parti.

 

Le coordinateur régional du parti, Raouf Rekik, a appelé les adhérents à revenir en force au parti et à défendre ses couleurs, à la veille des élections d’octobre 2019. Il a indiqué que la participation aux prochaines échéances électorales permettra aux citoyens de renouer avec l'exercice de leurs droits au sein de toutes les institutions locales. Il a également appelé les citoyens à se mobiliser pour assurer la réussite de la participation du parti à ce rendez-vous. «Nous devrons, a-t-il dit, aborder cette échéance électorale avec sérénité. Les élections approchant à grands pas et il est normal que Nidaa gagne ces élections »
Salma Elloumi, membre du bureau exécutif de Nidaa Tounès, a assuré que le parti s'est rétabli et a retrouvé sa position sur la scène politique. Elle a appelé ses adhérents à monter d'un cran la mobilisation et à jeter toutes leurs forces dans la bataille. « Nidaa Tounès tend à rassembler tous ses militants et à intensifier son action au niveau des régions», soulignant l'importance de cette conjoncture dans laquelle se déroulent les prochaines élections, ce qui commande aux militants et aux sympathisants du parti à être à la hauteur des défis et enjeux. Elle a réaffirmé le pari fait sur les jeunes et sur la femme en tant que partenaires actifs dans l'édification du présent de la Tunisie et dans la conception des contours de son avenir.
«Notre nouveau projet est l'édification d'un parti fort et moderniste qui sera confronté à son premier défi, celui de remporter les élections 2019. L'unité de Nidaa est notre force et la condition de notre victoire. Nidaa Tounès a toujours cru en sa stratégie. Ses objectifs ont toujours réussi et là je vous invite à vous engager dans cette étape décisive, en mobilisant tous les efforts et en resserrant les rangs pour réussir les prochaines échéances électorales qui peuvent changer notre vie et redorer le blason du parti. Notre prochain congrès sera rassembleur et unificateur» a-t-elle souligné
Le coordinateur général de Nidaa Tounès, Ridha Belhaj, a annoncé, que le pays passe par une période difficile et que le paysage politique est en train de changer avec l’apparition de nouvelles forces politiques, précisant que Nidaa est en train de retrouver sa force de nouveau avec la réintégration de ses anciens membres et l’ouverture sur de nouvelles compétences  « Nous pourrons préserver l’unité du parti et sauver Nidaa. Notre prochain congrès sera démocratique, ouvert à toutes les forces vives du pays sans exclusion »Belhadj devait déclarer que le président tunisien, Béji Caïd Essebsi, pourrait être candidat du parti à l'élection présidentielle de 2019, ajoutant que Nidaa Tounès veut présenter sa candidature «s'il le souhaite bien sûr».
Soufiène Toubel, président du groupe parlementaire de Nidaa, a indiqué «le parti pourra réussir aux prochaines élections et que le premier Congrès électoral qui a pour but de rassembler la famille nidaïste. Notre parti devra consolider sa base par des compétences, bien préparer cette échéance et toucher plus d’adhérents».
Le dirigeant au sein de Nidaa Tounès, Boujemâa Remili a indiqué, que Nidaa doit faire sa véritable autocritique pour avancer. Nidaa n’est pas fini. Notre prochain congrès sera rassembleur, entre les militants «sans exclusion ni marginalisation». Boujemaa a insisté également sur l'importance d'associer la base militante aux préparatifs en cours en prévision du prochain congrès».
Ridha Charfeddine, Président de la commission de préparation du Congrès, a souligné que «Nidaa est toujours solide. Ce qui l'oblige à être à la hauteur des attentes de sa base. Nous n'avons pas droit à l'erreur et nous sommes tous responsables pour la réussite du prochain congrès», a-t-il dit.

Kamel BOUAOUINA