Un ciel ouvert pour booster davantage le marché français - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Oct.
23
2019

Tourisme

Un ciel ouvert pour booster davantage le marché français

Dimanche 20 Janvier 2019
نسخة للطباعة

La Tunisie est de retour dans le Top 3 des destinations préférées et les plus vendues sur le marché français. Les entrées des français sont déjà en hausse de 37%. Les opérateurs veulent se concentrer sur la nouvelle saison et rattraper les pertes subies. La Tunisie a achevé 2018 avec 750 mille clients surtout avec la nouvelle campagne institutionnelle intitulée "Tunisie le pays aux multiples voyages" entamée en septembre 2018 et qui a touché l’Ile de France, Strasbourg, Marseille, Nice et Nantes.
Les Français aiment le soleil. Une étude réalisée par Google France et le tour -opérateur TUI montre que les Français, pendant l’hiver, sont plus friands de soleil que de montagne. En effet, pour 25 recherches liées à un séjour au ski sur Google France, 100 requêtes concernant les soleils d’hiver sont enregistrées. En effet, les destinations les plus recherchés font figure d’incontournables. L’Espagne (+5%) est en tête du classement, suivie de l’Italie (-4%) et du Maroc (+8%). L’Afrique du Nord confirme son retour sur la scène touristique française puisque la Tunisie pointe à la 7ème position (+24%), et précède la Turquie (+48%).  La Tunisie, l’Egypte et la Turquie, à elles 3, enregistrent 47% de croissance par rapport à l’année 2017. Le Maroc a toujours maintenu de bonnes performances." L’intérêt des Français pour la Tunisie est donc réel", confirme Caroline Bouffault, directrice du département voyage chez Google France. Une analyse appuyée par les tendances de réservations chez TUI France. «La croissance de la Tunisie, portée par la locomotive Djerba, est réelle».
De son côté, le ministre du tourisme, René Trabelsi, mise beaucoup sur le marché français " Nous avons atteint les 800 000 visiteurs français en 2018, l’objectif étant de retrouver le cap du million en 2019». Une campagne de communication sera à dessein lancée dès janvier avec une priorité accordée au digital. 2019 sera l’année du redécollage. Les hôteliers et les TO accompagnent déjà le mouvement. Mais il faut aussi que les agences de voyages jouent le jeu en remettant la Tunisie dans leurs vitrines. Si la Tunisie fait le plein en haute saison, la seconde priorité de René Trabelsi est de remplir les hôtels en moyenne et basse saisons. Pour cela, son ministère et l’ONTT entendent soutenir la thalassothérapie, relancer le Mice et développer le tourisme culturel, sportif, saharien… Avec l’accord d’Open Sky Tunisie-Union européenne qui devrait être signé en mars 2019, le ministre compte sur le développement des vols low-cost vers les aéroports du pays à l’exception de celui de Tunis-Carthage réservé à Tunisair et Air France.  Ces compagnies pourront ainsi se poser à Monastir, Enfidha-Hammamet mais aussi à Tozeur et Tabarka. La politique de libéralisation du transport aérien est susceptible de donner un effet indirect positif et significatif sur les flux additionnels de touristes. Ces flux peuvent augmenter de 145% suite à la réduction de 70% des barrières avec tous nos partenaires actuels européens.

Kamel BOUAOUINA